Contravention salée pour un demi-tour sur une autoroute congestionnée

Faire marche arrière sur une autoroute congestionnée afin d’effectuer un demi-tour est «très dangereux» et coûte cher, a récemment appris un automobiliste de Gatineau.

La Sûreté du Québec (SQ) vient de dévoiler les sanctions imposées à un conducteur de 21 ans à la suite d’un incident survenu le 9 août dernier. Le jeune homme circulait en direction ouest sur l’autoroute 50 lorsqu’il a été coincé dans un bouchon causé par une collision majeure survenue à la hauteur de la sortie du boulevard de la Gappe.

Le sergent Marc Tessier, porte-parole régional de la SQ, a indiqué que le conducteur, qui était dans la voie de gauche, a reculé dans l’accotement jusqu’au passage permettant aux véhicules autorisés de faire demi-tour, à la hauteur de la montée Paiement. Un employé du ministère des Transports du Québec (MTQ) avait garé son véhicule sur place, avec les gyrophares actionnés, pour empêcher les véhicules de passer.

«[L’employé du MTQ] était à l’extérieur de son véhicule pour y placer des cônes lorsque le suspect s’est avancé vers lui et a continué son chemin même devant sa présence», rapporte la SQ.

«L’employé n’a pas eu le choix de se tasser», puisque le conducteur continuait d’avancer. Ce dernier a ensuite circulé sur le gazon, avant de se frayer un chemin entre deux véhicules pour embarquer sur l’autoroute en direction est.

Le conducteur fautif a reçu deux constats d’infraction totalisant 1854$ et a vu huit points d’inaptitude ajoutés à son dossier «pour ne pas avoir obéi à un ordre ou au signal d’un signaleur et pour avoir commis une action susceptible de mettre en péril la sécurité des personnes». La SQ souligne qu’il s’agit d’un comportement «très dangereux» et avertit les usagers de la route que les policiers feront sentir leur présence dans les prochaines semaines, alors que la rentrée scolaire générera davantage de congestion sur le réseau.