En ouverture de son émission, mardi midi, l’animateur Jeff Filion a consacré un bon moment à commenter la transaction qui le réjouit au plus haut point et l’incite à vivre d’optimisme.

CHOI Radio X passe à Leclerc Communication

Le monde radiophonique de la capitale a vécu une transaction majeure, mardi, avec l’acquisition de CHOI Radio X par Leclerc Communication, déjà propriétaire des stations WKND 91,9 et BLVD 102,1. Les frères Jean-François et Nicolas Leclerc se portent également acquéreurs de 91,9 Sports, à Montréal.

«Cette annonce marque un moment important et enthousiasmant pour notre jeune entreprise», a indiqué dans un communiqué le vice-président programmation de Leclerc Communication, Jean-François Leclerc. «CHOI-FM est une station héritage qui se classe toujours parmi les plus écoutées à Québec. Ses succès répétés témoignent de son enracinement dans le milieu.»

Le marché montréalais représente «un grand défi» que l’entreprise croit «disposée à relever», a-t-il poursuivi. «Au fil des ans, nous avons démontré notre capacité à bien comprendre le marché et à ainsi offrir au public des stations qui lui plaisent.»

Dans les prochaines semaines, Leclerc Communication et le propriétaire sortant de CHOI Radio X et 91,9 Sports, RNC MEDIA, soumettront une demande au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin d’obtenir l’approbation de la transaction.

Leclerc Communication entend demander à l’organisme fédéral une «exception réglementaire» lui permettant d’exploiter trois stations sur la bande FM de Québec, soit CFEL-FM (BLVD 102,1), CJEC-FM (WKND 91,9) et CHOI-FM (CHOI Radio X 98,1). Un règlement interdit à une entreprise de détenir plus de deux stations dans un seul marché.

La station sœur musicale de CHOI, Pop 100,9 ne fait pas partie de la transaction.

«Leclerc Communication apparaît assurément comme le meilleur acquéreur pour ces deux stations», a fait savoir par voie de communiqué Pierre R. Brosseau, président exécutif du conseil d’administration de RNC MEDIA. «Son équipe connaît du succès dans le marché de Québec. Celui de Montréal représente un objectif pour ses dirigeants. Par conséquent, cette transaction s’inscrit dans un contexte de continuité, ce qui est rassurant à la fois pour nos auditeurs, nos annonceurs et nos employés.»

«Par respect pour le processus en cours», Leclerc Communication et CHOI Radio X ont indiqué ne pas vouloir commenter le dossier. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

«Grand coup de circuit»

En ouverture de son émission, mardi midi, l’animateur Jeff Filion a consacré un bon moment à commenter la transaction qui le réjouit au plus haut point et l’incite à vivre d’optimisme.

«Je suis vraiment jaloux que deux jeunes de 34 ans (Jean-François et Nicolas Leclerc) peuvent se payer la plus belle antenne en Amérique du Nord» a expliqué Filion, qualifiant les nouveaux acheteurs, «deux business guys», de «crinqués et de passionnés de radio». 

«C’est une opportunité qu’ils ne pouvaient pas manquer. Ils viennent de frapper un méchant grand coup de circuit», a-t-il ajouté, heureux de voir la station «redevenir une propriété locale».


« Je suis vraiment jaloux que deux jeunes de 34 ans (Jean-François et Nicolas Leclerc) peuvent se payer la plus belle antenne en Amérique du Nord »
Jeff Filion, animateur à CHOI Radio X

Au courant des tractations depuis plusieurs semaines, Filion n’a pas caché sa crainte de voir CHOI Radio X tomber entre les mains «de vieux schnoques rendus au bout du rouleau» et peu au fait des nouvelles réalités du monde de la radio. Au début de l’été, une rumeur voulait que Québecor se porte acquéreur de la station de Grande Allée.

Pour la suite des choses, l’animateur ne croit pas que les nouveaux acquéreurs transformeront radicalement la station. «L’ADN de Radio X demeure intact pour le moment.»

Même opinion lancée par l’animateur du Retour, Denis Gravel. «Rien ne change en ondes. Ça reste des transactions d’étages supérieurs.»

Au dernier sondage Numeris, le printemps dernier, CHOI Radio X avait glissé de la troisième à la cinquième place dans le marché central, avec 136 900 auditeurs. À l’inverse, WKND avait décroché une étonnante quatrième position. Ce qui a fait dire à Jeff Filion que Leclerc Communication vient de mettre la main sur «le combo radio le plus puissant au Canada».

+

DES TRACTATIONS EN VUE AVEC LE CRTC

Dans sa volonté d’acquérir CHOI Radio X et se soustraire au règlement sur la propriété commune dans un seul marché, Leclerc Communication pourrait évoquer le précédent qui a permis à Cogeco d’acheter un bouquet de stations à Montréal et en régions, estime l’analyste du monde radiophonique Claude Thibodeau.

En 2011, le CRTC avait donné son aval à une transaction de 80 millions $ qui avait entre autres donné le feu vert à l’achat par Cogeco de CKOI FM et de la radio parlée 98,5, même si la firme était déjà propriétaire de la station montréalaise Rythme FM. 

«La loi est claire et précise qu’une entreprise ne peut posséder plus de deux stations de même langue, sur la même bande, dans la même ville. Théoriquement, il faudrait que Leclerc Communications en sacrifie une, mais il pourrait aussi bénéficier du même sauf-conduit», avance Claude Thibodeau.

Les jeux de coulisses seront cruciaux dans ce dossier, croit-il. «Et si, pour obtenir cette autorisation, il fallait qu’il fasse des sacrifices ou mette en laisse certaines personnalités à l’antenne, c’est certain qu’il le ferait.»

Normandeau à CHOI?

Les frères Leclerc ont réalisé qu’il n’est pas chose facile de lancer une formule de radio parlée dans un marché compétitif comme Québec. 

«Tout le monde a le droit d’avoir de l’ambition. Ils ont essayé de faire de la radio d’opinion [avec BLVD] pour être en complémentarité avec leur format musical WKND qui ne va pas trop mal, mais ils se sont rendu compte à quel point c’est difficile.»

Au fil des ans, plusieurs gros noms ont été remerciés ou ont quitté le navire de BLVD. L’ex-ministre Nathalie Normandeau est la seule personnalité à avoir survécu, dans l’émission du midi. Si la transaction est entérinée par le CRTC, il ne serait pas étonnant de la retrouver derrière un micro de CHOI Radio X, estime Claude Thibodeau. BLVD serait alors transformée en station essentiellement musicale.