Don Cherry et Gary Bettman, que l'on voit ici en 2014, ont échangé au sujet de Québec sur les ondes de CBC, mercredi soir, lors du premier entracte du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.

Cherry confronte Bettman au sujet du retour du hockey à Québec

Le commentateur sportif Don Cherry a plaidé en direct à CBC, mercredi, pour le retour d’une équipe de la LNH à Québec. Le tout devant le commissaire Gary Bettman!

Le coloré commentateur aux vestons insolites a profité de sa chronique Coach’s Corner, lors d’un entracte du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley entre les Golden Knights de Las Vegas et les Capitals de Washington, pour y aller d’un appui sans appel. Un plaidoyer d’autant plus significatif puisque Gary Bettman l’écoutait attentivement, planté directement devant le plateau de Hockey night in Canada

«Québec est incroyable, selon moi. Il n’y a jamais eu de rivalité au hockey ou tout autre sport comme celle entre Québec et Montréal», a déclaré Cherry à Bettman. «Je pense qu’ils ont été très bons, ils ont gardé leur bouche fermée, ils n’ont pas dit un mot», a-t-il ajouté à propos de la façon dont les représentants de Québecor ont mené leur dossier.

L’ex-entraîneur s’est aussi dit en désaccord avec Jeremy Jacbos, propriétaire des Bruins de Boston, qui a déclaré il y a deux semaines que le marché de Québec n’était pas prêt à recevoir une équipe de la LNH. «Économiquement, ils ont des défis. Ils n’ont tout simplement pas les chiffres», avait dit Jacobs. De l’avis de Cherry, Québec, avec «son amphithéâtre tout neuf» et ses partisans, est prête dès maintenant. «Les partisans vont appuyer l’équipe. Québec devrait à tout le moins être considérée.» 

Alors que Cherry poursuivait sur sa lancée, l’animateur Ron MacLean a invité Gary Bettman à les rejoindre sur le plateau. «Que dites-vous? Je pense qu’ils le méritent», a alors demandé Cherry.

«Il y a plusieurs problèmes logistiques», a brièvement répondu le commissaire de la LNH. Au sujet de Jacobs, Bettman a rappelé qu’il ne détenait «qu’un vote» au bureau des gouverneurs, laissant entendre que son avis n’était pas celui de tous les propriétaires de la ligue. «M. Jacobs a exprimé son opinion, son scepticisme, mais nous ne sommes pas en processus [d’expansion] en ce moment.»

Visiblement surpris par la tournure des événements, Gary Bettman a tenté de reprendre le contrôle du message en fin de segment. «Je suis venu dire bonjour, pas débattre! a-t-il lancé. Je pense que sa cote [celle de Don Cherry] vient d’augmenter à Québec!»