Deux individus sont soupçonnés d’avoir fait main basse sur plusieurs jouets sexuels lors d’un cambriolage perpétré à la boutique Sexatisfait du centre-ville de Granby. Un suspect a été arrêté, mais son présumé complice est toujours recherché par les policiers.

Cambriolage dans une boutique érotique: un voleur lubrique arrêté

Fesses en silicone, masturbateurs, lubrifiants et revues érotiques. Deux individus qui désiraient peut-être vivre de nouvelles expériences sont soupçonnés d’avoir fait main basse sur plus de 1600 $ de jouets sexuels de toutes sortes en cambriolant la boutique Sexatisfait de Granby. Un suspect a été arrêté et un deuxième est toujours recherché par les policiers.

« C’est comme si on s’était fait violer dans notre intimité », raconte Carole Paulhus, propriétaire du commerce qui a pignon rue Principale. Après un moment d’hésitation, elle a accepté de raconter à La Voix de l’Est le crime dont son entreprise a été victime, le 30 novembre. Le premier en dix ans d'existence à survenir dans sa boutique pourtant équipée de plusieurs dispositifs de sécurité.

Les deux suspects ont fracassé la vitrine du bas de la porte d’entrée, puis ils se sont introduits dans le commerce, raconte Mme Paulhus.

Les cambrioleurs ont pris le temps de choisir des objets dans différentes sections de la boutique. Le duo a, entre autres, volé des masturbateurs — dont un qui a une valeur qui grimpe à quelques centaines de dollars —, des fesses en silicone, des bouteilles de lubrifiant, une quinzaine de revues érotiques et quelques gadgets divers. La valeur totale du vol grimpe à plus de 1600 $.

La propriétaire a également dû débourser plus de 700 $ pour réparer la vitre brisée.

Un des deux individus s’est livré lui-même au poste de police. Les agents ont ensuite perquisitionné son domicile, sans toutefois retrouver la marchandise volée, a indiqué Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, lors d’une entrevue avec La Voix de l’Est.

David Bouchard, 38 ans, a été formellement accusé d’introduction par effraction à la boutique érotique, et de vol, la semaine dernière, au palais de justice de Granby.

Une accusation de méfaits de moins de 5000 $ pour le bris de la porte a également été déposée contre lui. L’accusé, qui a des antécédents judiciaires, est aussi inculpé d’avoir omis de se conformer à une ordonnance dans un autre dossier.

En liberté pour la suite des procédures, le Granbyen doit revenir devant le juge le 5 mars prochain.

Son présumé complice est toujours recherché par les policiers. Ceux-ci sollicitent d’ailleurs l’aide du public pour le retracer.

Toute personne qui possède de l’information peut la transmettre à la détective Joanie Goulet au 450-450-776-8333, poste 3619.