Seize personnes avaient été tuées et 13 autres blessées dans la collision impliquant un camion et l'autobus des Broncos de Humboldt en avril dernier. Le chauffeur du semi-remorque avait négligé de faire son arrêt obligatoire au carrefour de routes rurales et sa remorque avait été heurtée par l’autocar des Broncos.

Broncos de Humboldt: le coroner veut éviter la confusion sur l’identification des victimes

REGINA — Selon le coroner en chef de la Saskatchewan, la confusion dans l’identification de deux joueurs de hockey impliqués dans l’accident mortel de l’autocar des Broncos de Humboldt signifie qu’à l’avenir, son bureau sera plus prudent dans la publication des noms.

«Les choses vont être beaucoup, beaucoup plus lentes», a déclaré Clive Weighill lundi, en publiant son rapport sur l’accident survenu en avril 2018.

«Nous n’identifierons personne et ne publierons rien avant d’être 100 % affirmatifs», a-t-il fait valoir.

L’une des six recommandations du rapport Weighill demande en outre à l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) d’examiner comment les personnes mortes et les patients blessés sont identifiés dans de telles situations.

La confusion a impliqué Xavier LaBelle, 18 ans, qu’on avait d’abord cru mort dans l’accident, et Parker Tobin, qui était à l’hôpital, selon les informations fournies.

La famille LaBelle avait exprimé des doutes quant à l’identification d’un corps signalé comme étant celui de leur proche, et des dossiers d’empreintes dentaires avaient été commandés à son réveil à l’hôpital, alors qu’il avait dit ne pas être Parker Tobin.

M. Weighill a souligné que le bureau du coroner s’appuyait sur des informations fournies par les hôpitaux sur l’identité des joueurs survivants et qu’il procédait à un processus d’élimination avec les familles pour identifier les morts.

Toutefois, le processus d’identification n’était pas achevé au moment où une cérémonie publique a été tenue à Humboldt, deux jours après l’accident.

«Il y avait beaucoup de pression publique», a déclaré le coroner en chef. «Il y avait la pression des médias, il y avait la pression des médias sociaux.»

«Je peux dire à partir de maintenant que tout le monde devrait être une «Jane Doe» ou un «John Doe» jusqu’à ce que nous ayons une (identité) affirmative de chaque personne», a-t-il affirmé.

Un porte-parole de la SHA a indiqué que l’agence acceptait la recommandation du coroner.

«Nous nous excusons auprès de toutes les personnes touchées et nous ferons de notre mieux pour que cela ne se reproduise plus», a déclaré le porte-parole Doug Dahl.


« Je peux dire à partir de maintenant que tout le monde devrait être une «Jane Doe» ou un «John Doe» jusqu’à ce que nous ayons une (identité) affirmative de chaque personne »
Le coroner en chef de la Saskatchewan, Clive Weighill

M. Weighill a également recommandé la préparation par son bureau d’un plan pour les événements faisant de nombreuses victimes. Il a dit qu’un tel plan serait en place le mois prochain.

Les autres recommandations visent d’autres agences gouvernementales.

«Une tragédie de cette ampleur, il ne peut s’agir que d’une chose qui a mal tourné», a déclaré Scott Thomas, dont le fils, Evan, a été tué.

M. Thomas a déclaré que les conclusions du coroner viennent accréditer certains des changements que lui-même et d’autres familles ont réclamés. Il a affirmé souhaiter que la mise en œuvre des éléments du rapport du coroner soit obligatoire.

Ceintures de sécurité

Le coroner recommande en outre que tous les autocars interurbains soient munis de ceintures de sécurité pour les passagers.

Le Bureau du coroner a formulé des recommandations à six agences gouvernementales après avoir enquêté sur l’accident qui a coûté la vie à plusieurs membres des Broncos de Humboldt, en avril dernier.

Le coroner recommande aussi une application plus stricte des règles de camionnage, et estime que le ministère des Routes devrait revoir sa politique en matière de signalisation aux intersections. Le rapport recommande par ailleurs que la société d’assurance automobile de la Saskatchewan mette en place une formation obligatoire pour les camionneurs.

Seize personnes avaient été tuées et 13 autres blessées dans la collision. Le chauffeur d’un semi-remorque avait négligé de faire son arrêt obligatoire au carrefour de routes rurales et sa remorque avait été heurtée par l’autocar des Broncos, de la Ligue de hockey junior majeur.

Le coroner en chef conclut que les décès sont accidentels et il ne réclame pas d’enquête publique.

En décembre dernier, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé qu’il rendrait la formation obligatoire à compter de mars pour tous les camionneurs de semi-remorques; les chauffeurs devront suivre au moins 121 heures de formation.

Transports Canada a annoncé de son côté, en juin dernier, qu’il exigerait que tous les autocars interurbains nouvellement construits soient équipés de ceintures de sécurité d’ici septembre 2020. Certaines compagnies d’autobus nolisés affirment que de nombreux véhicules neufs sont déjà munis de ceintures de sécurité - bien qu’il n’y ait aucun moyen de garantir que les passagers les boucleront.