Détentrice du record mondial du 500 m — une marque qu'elle a établie plus tôt cette saison à Salt Lake City — Kim Boutin a mis la main sur une médaille dans chacune de ses sept distances individuelles jusqu'ici cette saison, soit six d'or et une d'argent.
Détentrice du record mondial du 500 m — une marque qu'elle a établie plus tôt cette saison à Salt Lake City — Kim Boutin a mis la main sur une médaille dans chacune de ses sept distances individuelles jusqu'ici cette saison, soit six d'or et une d'argent.

Boutin demeure invaincue sur 500 mètres

La Presse Canadienne
MONTRÉAL — La Québécoise Kim Boutin a poursuivi sa séquence irrésistible sur 500 mètres, samedi, en décrochant sa quatrième médaille sur cette distance cette saison à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Shanghai.

La Sherbrookoise a fait fi d'un faux départ et filé vers la victoire en 42,845 secondes. Elle a devancé au fil d'arrivée la Néerlandaise Suzanne Schulting (42,877) et l'Italienne Martina Valcepina (42,971).

«J'étais quand même assez nerveuse, a-t-elle admis, en référence à son faux départ. Après ça, je me suis rendu compte que j'avais un gros "gap" et puis ça, c'est dangereux. Ça me stress beaucoup, parce qu'elles s'en viennent avec beaucoup de vitesse. Je pense que j'ai moins bien patiner lors des deux derniers tours, mais c'est sûr que c'est beaucoup de pression de revenir et faire une autre médaille d'or.

«Donc, pour moi, c'est mission accomplie pour aujourd'hui», a-t-elle résumé.

La détentrice du record mondial du 500 m — une marque qu'elle a établie plus tôt cette saison à Salt Lake City — a mis la main sur une médaille dans chacune de ses sept distances individuelles jusqu'ici cette saison, soit six d'or et une d'argent.

D'autre part, Courtney Sarault s'est adjugé le bronze sur 1500 m en vertu d'un chrono de 2:25,395. Il s'agissait de sa troisième médaille individuelle cette saison, après notamment sa conquête de l'argent sur la même distance le week-end dernier à Nagoya, au Japon.

L'athlète âgée de 19 ans originaire de Moncton a été devancée au fil d'arrivée par les Sud-Coréennes Alang Kim (2:25,066) et Min Jeong Choi (2:25,269).

«Je suis pas mal contente de mes résultats jusqu'ici cette saison, a confié Sarault. Je me fais encore pénaliser ici et là, mais je suis vraiment fière de la façon dont je patine.»

De plus, le relais féminin a remporté sa demi-finale et pourra aspirer à une médaille dimanche.

Du côté masculin, la journée a été moins fructueuse.

Steven Dubois, de Lachenaie, et Pascal Dion, de Montréal, ont terminé aux quatrième et cinquième rangs du 1500 m, respectivement. Il s'agissait de la première finale A de Dion, et de son meilleur résultat jusqu'ici cette saison.

«J'ai essayé différentes stratégies depuis le début de la saison, mais ça ne marchait pas tellement, a convenu Dion. Aujourd'hui j'ai trouvé la stratégie qui convenait avec les jambes que j'avais et ma technique. Je sais que j'ai les jambes pour faire de bonnes performances, mais il n'y avait jusqu'ici rien qui aboutissait. Je pense que c'est prometteur pour le reste de la saison.»

La Coupe du monde de Shanghai se terminera dimanche, avec les finales du deuxième 500 m, du 1000 m et des relais masculin et féminin.