Alanis Morissette
Alanis Morissette

Bluesfest : Alanis Morissette de retour à Ottawa

La chanteuse originaire d’Ottawa, Alanis Morissette, fait partie de la longue liste d’artistes qui seront présents cet été à la 26e édition du RBC Bluesfest.

Les organisateurs de l’événement ont dévoilé mardi la programmation complète du Bluesfest, dont la prochaine édition se tiendra du 9 au 19 juillet, toujours sur les plaines Le Breton.

Dans le cadre de sa tournée mondiale qui célèbre les 25 ans de son album à succès Jagged Little Pill, Alanis Morissette s’arrêtera le 12 juillet à Ottawa.

La même journée, le Bluesfest accueillera également Garbage et The Cinematic Orchestra. 

Le festival recevra aussi la visite de Blink-182 et Billy Talent le 15 juillet, King Crimson et Dean Lewis le 11 juillet, Patrick Watson (prix Polaris 2007) le 14 juillet, The National le 17 juillet.

Par ailleurs, Boyz II Men et Arrested Development seront sur scène le 18 juillet, Daniel Caesar, The New Pornographers et The Barr Brothers le 10 juillet. 

Le Bluesfest avait précédemment annoncé la visite de Rage Against the Machine sur les plaines Le Breton le 17 juillet, ainsi que celles de Jack Johnson, Vance Joy, Jade Bird Marshmello et Lil Tecca le 14 juillet. 

La présence conjointe le 18 juillet de Big Wreck, Headstones, Moist et The Tea Party — réunis dans le cadre de leur tournée collective Saints and Sinners Tour, à saveur rock — avait aussi été préalablement « fuitée ».

Jack Johnson sera sur la scène du Bluesfest le 14 juillet. 

Nostalgie au programme

Une programmation digne des années 1990-2000, qui devraient faire revivre aux vieux trentenaires — et jeunes quadragénaires — ces années marquantes du passage de l’adolescence à l’âge adulte. 

« Nous avons constaté, au fil des ans, que les années 90 sont devenues une époque nostalgique pour notre public, souligne le directeur artistique du RBC Bluesfest, Mark Monahan en entrevue avec Le Droit. Alors nous avons essayé de réunir des icônes de cette époque, et cette année nombre d’entre eux étaient disponibles. »

Parmi les autres noms notables de l’affiche dévoilée mardi, mentionnons Blue Rodeo (19 juillet), Cat Power et DJ Shadow (16 juillet), ainsi que des artistes autochtones comme la chanteuse Crystal Shawanda et le ténor Jeremy Dutcher (prix Polaris 2018), ou la troupe de blues Lyle Odjick & The Northern Steam, d’Ottawa.

Place aux artistes locaux

« Comme chaque année, le festival propose une quarantaine d’artistes et groupes locaux », indique le directeur artistique. Notons parmi eux Leif Vollebekk, Lora Bidner, Mack & Ben, Renée Landry, Sophia Radisch, Sly High, The Commotions (groupe au sein duquel figure Rebecca Noelle) et le Tony D Band.

La programmation est quasi complète selon le directeur artistique du Bluesfest, toutefois « certains noms, qui sont encore à l’étape de confirmation » pourraient s’ajouter. « Mais nous avons annoncé toutes les têtes d’affiche du festival », assure M. Monahan. 

Ainsi les artistes francophones, les groupes locaux et le reste de la programmation devraient être intégralement dévoilés « d’ici les 30 prochains jours ». 

Les billets pour l’ensemble du festival seront en vente dès mercredi 19 février à 10 h. Et les billets d’admission générale, ainsi que les laissez-passer d’une journée, seront quant à eux en vente à partir du jeudi 20 février à 10 h. 

Renseignements: bluesfestottawa.ca

+

Un volet francophone pour 2021 en discussion

Les rumeurs voulant qu’un volet francophone du Bluesfest puisse se tenir sur la Place des festivals Zibi dans le Vieux-Hull, les différentes parties en sont toujours au stade des discussions. 

À la fin du mois de janvier, le directeur de la Place des festivals Zibi, Claude Hamelin, avait indiqué au Droit espérer voir ce projet se concrétiser cette année. Mais le directeur artistique du Bluesfest, Mark Monahan a, quant à lui, affirmé mardi que ça ne sera pas le cas. 

«Nous sommes en discussion avec Zibi pour installer une scène du Bluesfest du côté gatinois. Si cela se conclut, ça ne fera pas cette année, mais plutôt pour l’édition 2021», a-t-il précisé.