La petite Maëly et son papa
La petite Maëly et son papa

Beaucoup de générosité pour les enfants malades, malgré le contexte de pandémie

Malgré l’incertitude financière et les temps difficiles qu’apporte la pandémie, les Québécois se sont montrés généreux. La 33e édition du Téléthon Opération Enfant Soleil affiche un chiffrier final de 16 724 819 $.

Comme chaque année, ces dons permettront à l’organisation de poursuivre sa mission et d’appuyer les centres hospitaliers du Québec. Les enfants malades ne seront pas oubliés.

Étant donné toutes les mesures sanitaires instaurées avec la propagation de la COVID-19, le téléthon n’était pas celui que l’on connaît. Il avait une formule adaptée, le contenu de l’émission était préenregistré en grande partie et présenté en alternance à TVA et sur Facebook.

Nouvelle formule, oui, mais le téléthon a eu lieu.

«On n’a pas eu le choix de discuter de l’option d’annuler, ou de reporter. Finalement en discutant avec les partenaires et l’équipe, on a jugé qu’il fallait le maintenir malgré tout, ça reste une tradition. Ça fait 33 ans qu’il existe, on aurait eu l’impression de baisser les bras face à la pandémie, face aux enfants», avoue la présidente-directrice générale d’Opération Enfant Soleil, Julie Lemieux.

La compagnie de télécommunications TELUS est à remercier, elle a dématérialisé les centres d’appels afin que plus de 300 personnes puissent recevoir les appels de milliers de donateurs en toute sécurité à la maison, mesure de pandémie oblige.

«Le téléthon n’est pas parfait, mais il est authentique, c’est humain, c’est émouvant. Et c’est ce qu’on souhaitait», ajoute Mme Lemieux.

Une réussite

Une fois que la décision de tenir le téléthon était prise, il fallait redoubler d’efforts pour trouver une façon de le produire.

«C’était très complexe avec toutes les mesures imposées. Je pense que la formule est intéressante. Les artistes ont donné beaucoup, les animateurs aussi, ils ont démontré beaucoup de créativité», explique Julie Lemieux.

Finalement, avec tout ce qui est à considérer, le téléthon était une réussite. L’équipe avait fixé un objectif plus bas qu’à son habitude, puis les Québecois ont créé la surprise.

«Le résultat est au-delà de nos attentes. On est honnêtement très touchés par la générosité du Québec, malgré le contexte de la pandémie. Les gens sont derrière les enfants malades, derrière la cause, et ça fait chaud au cœur.»

Il faut savoir que toutes les campagnes printanières de l’organisme étaient annulées. Beaucoup de revenus ont été perdus, il s’agit de l’argent de moins pour les hôpitaux et les différents programmes conçus pour les enfants.

Il est évident que Opération Enfant Soleil ne s’attendait pas à un chiffrier record, mais la journée était tout de même «exceptionnelle». Les fonds amassés dimanche permettront de rattraper le temps perdu.

«On est tellement reconnaissants que les gens aient entendu notre message!»

Le petit Eliott Girard

Soulagement

Habituellement, Opération Enfant Soleil fait une grande tournée. L’équipe rencontre les enfants, ils échangent des sourires et des câlins. Le contact humain se devait d’être moins présent cette année, mais les émotions sont demeurées bien vivantes.

«Ce qui m’impressionne, c’est qu’on est capable de faire traverser l’émotion à travers les écrans. On a eu des entrevues qui nous rendent émus aux larmes. Malgré la distance, on a parlé de la cause avec notre cœur et réussit à faire voyager l’émotion. C’est un gros défi. La générosité des Québécois nous donne de l’énergie, de l’espoir. Toute la solidarité qui se dégage de ça, c’est juste du beau», exprime la pdg de l’organisme.

À ce jour, Opération Enfant Soleil a remis plus de 255 millions de dollars partout dans la province grâce à la générosité de milliers de Québécois.