Bagarre en prison: un homme de 21 ans écope de trois mois de plus

SHERBROOKE - Détenu depuis mars dernier, Cédrick Gelé a reconnu avoir participé à une altercation dirigée contre le codétenu Claude-Paul Pinel.

Condamné à six mois de prison le printemps dernier, le jeune homme de 21 ans est de retour derrière les barreaux pour une période de trois mois.

Lire aussi: Il vole sa grand-mère et une personne handicapée

Il a réglé ses comptes avec la justice, lundi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.

Pinel est détenu depuis le mois de février pour une soixantaine de dossiers de vol et une possession de stupéfiants.

Le 26 mars dernier, Gelé a participé à une altercation où Pinel a été frappé.

«Cédrick Gelé a participé, mais il n'était pas l'instigateur», a expliqué son avocat Me Christian Raymond.

Libéré de prison au cours des dernières semaines, Cédrick Gelé n'a pas mis de temps à rechuter dans la cocaïne.

C'est lors de cet épisode de rechute qu'il a commis un vol de paquet de cigarettes dans un dépanneur de la rue Bowen.

Il a également commis divers bris de probation.

Cédrick Gelé est retourné en maison de thérapie à la suite de son arrestation. Le tribunal a retranché treize jours de détention à la peine de trois mois qui lui a été imposée.

«Votre situation m'inquiète. Vous aviez la chance d'aller en centre de thérapie pour régler votre problème de consommation. Je vous invite à porter votre attention sur vos efforts. Vous êtes travaillant et avez une famille qui vous soutient. Vous êtes jeune. N'échappez pas ça», a indiqué le juge Chapdelaine.

Cédrick Gelé a mentionné qu'il avait réussi à rester sobre pendant trois semaines.

«Mes parents n'étaient plus capables avec moi. Je commençais à m'en sortir. Les mauvaises fréquentations m'ont embarqué. J'ai fait le mauvais choix de consommer. Ma famille est prête à me donner une autre chance à ma sortie de prison. Je veux aller voir les AA dans mon village pour ne pas rechuter encore», a indiqué Gelé.

Le juge Chapdelaine lui a imposé de faire des démarches avec le Centre de réadaptation de l'Estrie et de faire des suivis pour traiter son problème de toxicomanie à sa sortie de prison.

C'est l'alcoolisme et la toxicomanie qui ont poussé le jeune homme à commettre ses premiers délits criminels.

Il avait été condamné à une première peine de six mois de prison pour avoir volé sa grand-mère ainsi qu'un homme qui vit avec une paralysie cérébrale, en plus de quelques vols de marchandise.

Pour se payer de la drogue, il avait volé puis revendu la laveuse, la sécheuse et le téléviseur de sa grand-mère pour une valeur dépassant les 2600 $.