Alcool au volant: une femme arrêtée avec le triple de la limite permise

Une conductrice éméchée a attiré l’attention, lundi, alors qu’elle circulait dans les rues de Richmond. Selon la Sûreté du Québec (SQ), la femme était en état d’ébriété avancé.

L’intervention policière a eu lieu en fin d’avant-midi, lorsque les policiers de la SQ ont procédé à l’arrestation de cette femme de 50 ans.

À LIRE AUSSI : Alcool au volant : sept interceptions «au hasard»

«Cette dernière a été localisée à la suite d’informations transmises du public, alors qu’elle circulait à Richmond», mentionne Aurélie Guindon, agente porte-parole de la SQ en Estrie.

«Lors de l’interception, les policiers ont constaté qu’elle était en état d’ébriété avancé. Elle a d’ailleurs échoué l’alcootest avec un taux supérieur au triple de la limite permise.»

La femme devra se présenter en cour ultérieurement en lien avec cette intervention policière, ajoute Mme Guindon. Son véhicule a été saisi 30 jours et son permis a été suspendu 90 jours en attendant la suite des procédures judiciaires.

Son arrestation survient alors que l’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec, intensifient leurs interventions ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue, jusqu’au 3 janvier, dans le cadre d’une opération nationale concertée de prévention.

La capacité de conduite affaiblie demeure l’une des causes principales des collisions mortelles au Québec. Au cours des dernières années, les collisions dues à l’alcool ont causé en moyenne 110 décès annuellement, souligne Aurélie Guindon.