Catherine Dorion a cité un billet de blogue récent que l’entreprise aurait mis hors ligne, car celui-ci critiquait Québecor.

Aide aux médias: Péladeau attaque… et encaisse une fronde de Catherine Dorion [VIDÉO]

Québec — Alors qu’il venait de traiter de « quêteux de l’État » les autres patrons de presse québécois, favorables à un programme d’aide universel aux médias, Pierre Karl Péladeau s’est lui-même retrouvé sur la sellette, hier, quand la députée Catherine Dorion, ex-blogueuse chez Québecor, a mis en doute l’indépendance des salles de rédaction du conglomérat médiatique qu’il préside.

En cette troisième journée de la commission parlementaire sur l’avenir des médias, la députée solidaire a demandé à M. Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, s’il pouvait « garantir qu’il n’y aura[it] pas six journaux de plus où il sera tabou de [le] critiquer » si son entreprise acquérait les quotidiens de Groupe Capitales Médias, menacé de faillite.

Catherine Dorion a cité un billet de blogue récent que l’entreprise aurait mis hors ligne, car celui-ci critiquait Québecor. La députée a poursuivi en citant également son expérience personnelle, entre 2016 et 2018, de blogueuse au Journal de Québec, où on l’aurait prévenue qu’il ne fallait pas critiquer l’entreprise ou son propriétaire.

Lire la suite sur La Presse : ICI