L’agression est survenue peu après 8h30 vendredi. Un homme s’est dirigé d’un pas rapide et déterminé derrière l’autel, a sorti un couteau et l’a porté contre le prêtre de 77 ans à au moins deux reprises. L’individu âgé de 26 ans a été arrêté sur les lieux.

Agression à l’oratoire: Vlad Eremia accusé de tentative de meurtre

MONTRÉAL — Un homme âgé de 26 ans a été accusé de tentative de meurtre à la suite de l'agression d'un prêtre de l'oratoire Saint-Joseph commise pendant que celui-ci célébrait une messe vendredi.

Vlad Cristian Eremia a été accusé samedi de tentative de meurtre et voies de fait armées. Il a comparu par visioconférence en après-midi au palais de justice de Montréal. Portant une chemise à carreaux bleue et blanche, il n'a prononcé que quelques mots au cours de sa brève comparution. Il a confirmé qu'il était représenté par un avocat de l'aide juridique.

La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté et a demandé une évaluation psychosociale avant l'audience sur le cautionnement. La procureure Geneviève Bélanger a expliqué que cette requête visait à s'assurer de l'état mental de l'accusé.

L'agression est survenue peu après 8h30. Un homme s'est dirigé d'un pas rapide et déterminé derrière l'autel, a sorti un couteau et l'a porté contre le prêtre de 77 ans à au moins deux reprises. L'individu a été arrêté sur les lieux.

Les autorités ne connaissent pas les motifs de l'agresseur. Pour le moment, rien n'indique que le suspect fasse partie d'une quelconque organisation.

Congé de l'hôpital

Le prêtre blessé a obtenu son congé de l'hôpital.

Selon une porte-parole de l'établissement religieux, Danielle Decelles, le père Claude Grou a quitté l'hôpital vendredi soir. Il se porterait bien, compte tenu des circonstances.

«Ma santé est bonne et je me remets de mes émotions. Je tiens à remercier sincèrement toutes les personnes qui m'ont transmis des messages de soutien et celles qui m'entourent. Cela me fait chaud au coeur et me permet d'affronter sereinement ces moments difficiles», a-t-il déclaré par voie de communiqué, samedi.

Selon Mme Decelles, les mesures de sécurité habituelles seront mises en place pour les messes dominicales. La police assurera une plus grande présence dans les environs de l'oratoire pour renforcer un sentiment de sécurité chez les fidèles.