On ignore encore pourquoi la Honda Civic a dévié de sa voie pour percuter de plein fouet un véhicule Volvo qui venait en sens inverse.

Accident sur la 108: la SQ dévoile l'identité des victimes [VIDÉO]

Un accident de la route a entraîné le décès de deux automobilistes, lundi, sur la route 108 à Cookshire-Eaton.

Un véhicule de marque Honda Civic conduit par un jeune homme de 21 ans de Cookshire-Eaton, Mickael Poulin, se dirigeait vers Sherbrooke lorsque, pour une raison indéterminée, il a dévié de sa voie pour percuter de plein fouet un véhicule Volvo qui venait en sens inverse. Un homme de 55 ans de Sherbrooke, Mario Roberge, y prenait place.

« Les deux automobilistes ont été transportés au CHUS pour soigner leurs blessures. Leur décès a été constaté à l’hôpital », explique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, la sergente Aurélie Guindon.

L’accident est survenu vers 6 h 30 dans une section droite de la route 108 où les dépassements sont permis. La limite de vitesse est fixée à 90 km/h dans ce tronçon qui traverse une plantation de sapins.

« Une enquête a été ouverte pour vérifier les hypothèses qui pourraient expliquer cet accident. Un enquêteur spécialisé en collisions va procéder à l’inspection des véhicules et analyser la scène d’accident pour essayer de mieux comprendre ce qui a pu survenir », explique la sergente Guindon.

La SQ ne note pas de problème particulier sur le tronçon où est survenue cette collision mortelle.

« Ce n’est pas un endroit connu pour les collisions. À première vue, les conditions météorologiques ne seraient pas en cause dans cet accident », explique Aurélie Guindon de la SQ.

Vitesse et animaux

Les propriétaires des résidences de la route 108 situées près des lieux de la collision mortelle rencontrés par La Tribune n’en ont pas été témoins.

Maryse Turcotte explique cependant que les automobilistes roulent vite sur la route 108.

« Lorsque je rentre chez moi et que je dois tourner à gauche, je m’assure que personne ne me suit. Si c’est le cas, j’arrête au resto 108 et je laisse passer les autres véhicules parce que j’ai peur », explique Mme Turcotte.

Sa voisine, dont la résidence est située juste devant le lieu de l’accident mortel, fait aussi la même chose en sens inverse.

« C’est affreux comme ça roule vite. Je me tasse sur l’accotement ou je mets mon clignotant 1000 pieds à l’avance parce que ça roule très vite. Il n’est pas rare que la vitesse atteigne 120 km/h et même 130 km/h. Ça roule vraiment vite même s’il y a de la surveillance policière régulièrement. J’ai de la misère à traverser pour aller à ma boîte aux lettres située de l’autre côté de la route », indique Hélène Rodrigue.

Les deux résidentes du secteur estiment que la chaussée est bien entretenue.

« Il y a des chevreuils et des coyotes qui traversent régulièrement la route 108. Ils sortent de la plantation de sapins ou du terrain de l’exposition de Cookshire », indique Mme Rodrigue.

« L’état de la chaussée a bien de l’allure. La visibilité est bonne dans le secteur, mais il y a beaucoup d’animaux », constate Maryse Turcotte.