Christophe Thivierge, 20 ans, et Dominic Lemieux-Richard, 23 ans, deux membres du groupe de musique Matriax de Québec ont perdu la vie lors de la collision survenue vers 16 h 45, lundi après-midi.

Accident mortel à Ascot Corner: «C’est assez», estime la mairesse

« Le ministère des Transports possède tous les moyens de régler les problèmes. Je ne sais pas comment ils font leurs choix, mais j’espère qu’avec ce qui est arrivé lundi, ils vont choisir de faire quelque chose. Il ne faut pas attendre d’autres tragédies. Deux décès de plus, c’est assez. Il faut que quelque chose soit fait »

La mairesse d’Ascot Corner Nathalie Bresse n’est pas surprise qu’un autre accident mortel soit survenu dans le secteur du chemin Paul dans une zone de la route 112 où la limite de vitesse est de 90 km/h.

À LIRE AUSSI: La route 112 fait deux victimes

Christophe Thivierge, 20 ans, et Dominic Lemieux-Richard, 23 ans, deux membres du groupe de musique Matriax de Québec ont perdu la vie lors de la collision survenue vers 16h45, lundi après-midi.

«Je trouve cet accident extrêmement triste. Je pense aux familles qui ont perdu des jeunes dans cet accident. C’est épouvantable. Je me sens mal de surfer sur cette tragédie pour pousser sur le ministère des Transports. On dirait que le ministère ne nous donne pas le choix d’utiliser cette tragédie pour qu’ils finissent par faire quelque chose à cet endroit», signale Nathalie Bresse qui déplore la récente tragédie routière.

En novembre 2017, Steve Goulet de Bury et Luc Desjarlais d’East Angus avaient perdu la vie dans une collision frontale dans ce secteur. Une troisième personne avait été blessée dans cet accident survenu dans le secteur de l’intersection de la route 112 et du chemin Paul. La coroner n’avait cependant émis aucune recommandation étant donné que l’un des deux conducteurs impliqués semblait s’être endormi au volant.

«L’accident était survenu à une centaine de mètres avant l’intersection alors que celui de lundi est arrivé après l’intersection. Il y a eu beaucoup d’accidents dans ce secteur», constate la mairesse d’Ascot Corner.

15 accidents

Selon les données d’accidents du ministère des Transports du Québec (MTQ) survenus à 500 mètres et moins de l’intersection de la route 112 entre janvier 2012 et décembre 2017, cet accident est le seul mortel sur un total de 15 accidents. Il y a eu cinq accidents avec des dommages matériels de plus de 2000 $ et un accident classé comme grave.

«Malheureusement, ce n’est pas la première fois que l’on constate des décès ou des accidents graves dans ce secteur. La réponse que nous recevons est qu’il n’y a pas eu assez d’accidents dans cette portion de route pour faire quelque chose», déplore Nathalie Bresse.

La mairesse d’Ascot Corner, Nathalie Bresse

Voie de protection

Elle explique que la municipalité d’Ascot Corner travaille avec le MTQ depuis une dizaine d’années à régler le problème dans le secteur du chemin Paul.

«Une des solutions demeure de mettre en place une voie de protection pour tourner sur le chemin Paul. C’est certain que la voie de protection n’arrangera pas tous les problèmes de la route 112. La municipalité peut bien proposer des solutions, mais il demeure que c’est le MTQ qui dispose du personnel qualifié pour amener des solutions», signale la mairesse Bresse.

Elle convient que la route 112, qui traverse la municipalité, a présenté des problématiques sur l’ensemble du territoire.

«Il y a eu des solutions à certains endroits comme l’installation de feux de circulation sur le chemin Biron et Galipeau ou d’une voie de protection sur la 112 pour tourner sur la rue Boischatel», signale la mairesse Bresse.

Cette dernière soutient que la Sûreté du Québec fait un travail adéquat pour contrôler la vitesse sur la route 112.

«Ascot Corner est bien desservie. La vitesse a été réduite dans la zone de 70 km/h où la SQ est présente. Ils ne peuvent être présents tout le temps. Ils doivent couvrir toute la MRC du Haut-Saint-François. Lorsque nous soulevons un problème, ils s’en occupent» signale Nathalie Bresse.

La direction régionale du MTQ déplore ce nouvel accident mortel survenu sur son réseau.

La porte-parole du MTQ en Estrie Dominique Gosselin assure que les circonstances de cet accident seront tenues en compte et qu’une analyse de sécurité sera effectuée s’il y a lieu.

Avant même cette récente tragédie routière, le MTQ avait entrepris des démarches pour réaliser une expertise de sécurité sur la route 112 entre le village d’Ascot Corner et la route 214 à East Angus.

«Nous n’allons pas nous limiter à cette intersection. Nous entreprenons une étude de sécurité d’envergure dont les conclusions sont attendues en 2020. Tous les scénarios seront à l’étude», assure la porte-parole du MTQ en Estrie.

+

LE BASSISTE DE MATRIAX REND HOMMAGE AUX DEUX DISPARUS 

Ce sont deux membres d’un groupe de musique rock métal de Québec qui sont décédés dans l’accident survenu lundi sur la route 112, à Ascot Corner.

Le guitariste du groupe Matriax Christophe Thivierge, 21 ans, et le chanteur et guitariste Dominic Lemieux-Richard, 23 ans, ont perdu tragiquement la vie.

L’un des membres du groupe, le seul qui n’était pas dans le véhicule lundi, a tenu à rendre hommage à ses deux amis décédés dans l’accident dans un message publié sur Facebook.

«Jamais je n’aurais cru cela possible... Être aussi déchiré par la perte de mes meilleurs amis, mes frères, mes partners de scène, des jeunes hommes passionnés que j’adorais et qui occupaient une place unique dans mon cœur. Vous m’avez fait vivre les plus beaux jours de ma vie, fait vivre les plus belles émotions et sculpté une partie de moi que j’ignorais. C’est ainsi que je vous remercie infiniment tous les deux, mes potes. D’avoir contribué à me fait sentir une personne si spéciale, vivante, brillante, et si passionnée», signale le bassiste Marc-Antoine Leclerc. 

Il ajoute dans son hommage à ses amis que Matriax restera à jamais gravé dans son cœur.

«J’aurais souhaité un dernier jam, une dernière soirée, un dernier verre, quelques dernières folies, mais vous êtes partis si vite, trop tôt, trop jeunes. Aucun mot ne peut décrire le vide et le chagrin que je porte avec moi maintenant. Vous allez énormément me manquer les gars. Doum, Chris, on se revoit en haut. Vous allez me manquer atrocement. Je vous aime énormément fort, pour toujours», écrit Marc-Antoine Leclerc.


« J’aurais souhaité un dernier jam, une dernière soirée, un dernier verre, quelques dernières folies, mais vous êtes partis si vite, trop tôt, trop jeunes. Aucun mot ne peut décrire le vide et le chagrin que je porte avec moi maintenant. »
Marc-Antoine Leclerc, bassiste de Matriax

Il a aussi offert son soutien au batteur du groupe blessé dans l’accident.

«Je veux simplement te dire que tu n’es pas seul. Nous sommes tous avec toi et savons très bien que tu te battras jusqu’au bout, et ce pour le mieux. J’attends ton réveil avec impatience, mais pour l’instant repose-toi mon pote. Malgré nos différends je t’aime en sacrament mon king et je serai toujours là pour toi. Je pense à toi et prie pour toi, comme beaucoup d’autres», souligne le musicien.

Il a aussi remercié les personnes qui ont rendu hommage aux deux disparus.

Christophe Thivierge et Dominic Lemieux-Richard prenaient place à l’arrière du véhicule Hyundai Elantra lorsqu’il est entré en collision avec un véhicule utilitaire sport qui venait en sens inverse vers 16h30 sur la route 112, à Ascot Corner.

«Ce que l’on sait, c’est que la chaussée était mouillée. Le véhicule dans lequel prenaient place ces quatre personnes s’est retrouvé dans la voie inverse. Le véhicule qui circulait dans l’autre direction n’a pu éviter la collision à la hauteur du chemin Paul», signale la porte-parole de la Sûreté du Québec, la sergente Ingrid Asselin.

Les deux autres occupants de ce véhicule ont été gravement blessés, mais on ne craindrait plus pour leur vie. Les trois occupants du VUS ont aussi été transportés à l’hôpital à la suite de cette collision pour soigner leurs blessures.

«Des inspections mécaniques seront faites sur les véhicules. Lorsque leur état le permettra, toutes les personnes impliquées dans cet accident seront rencontrées», mentionne la porte-parole de la SQ.