Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Accident de motoneige: les trois survivants ont quitté la région

Les trois rescapés de l’accident de motoneige de Saint-Henri-de-Taillon sont repartis pour la France, tôt jeudi matin. Les trois hommes, qui se portent bien malgré les circonstances, se sont dits très satisfaits et touchés par les services reçus après le tragique accident. La ministre Andrée Laforest leur a parlé en soirée mercredi et s’est rendue à leur hôtel à la première heure, jeudi, en compagnie du consul adjoint de France, Laurent Barbot.

«Je ne m’attendais pas à ce que ces touristes, qui ont vécu un drame et qui ont perdu des amis, nous accueillent de cette façon, en nous remerciant. Pour nous, ce qui était important, c’était de leur offrir tout le soutien nécessaire et d’établir une relation solide entre notre gouvernement et ces ressortissants, afin qu’ils puissent regagner leur pays dans les meilleures circonstances», a expliqué la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean lors d’un entretien accordé au Quotidien. 

Le consul de France a lui aussi affirmé que les opérations pour venir en aide aux survivants avaient été très bien orchestrées par les autorités québécoises.

La ministre a confirmé que les trois rescapés avaient repris la route vers Montréal, aux alentours de 8h30, où ils prendront l’avion pour la France. «Ils se portent bien malgré tout», a affirmé la ministre. 

Questionnée à savoir si elle en avait davantage appris sur les circonstances entourant ce tragique accident en discutant avec les rescapés, Mme Laforest a affirmé qu’elle ignorait ce qui a pu se produire et que c’est l’enquête policière qui le déterminera. 

Même les rescapés ne semblaient pas avoir de réponses et se croyaient perdus lorsqu’ils se sont présentés dans un dépanneur de Saint-Henri-de-Taillon, le soir du drame.