Mario Lebel est le président du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice.

Le Festival de chasse fait une mise au point

La Tuque — La position en faveur du registre des armes à feu prônée par le conseil municipal de La Tuque dérange certains citoyens, mais amène également des craintes pour les organisateurs du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice.

Le comité organisateur a réitéré par voie de communiqué que la Ville de La Tuque n’est pas responsable de l’organisation de l’événement. Le comité indépendant craint que des amateurs de chasse boycottent la 47e édition qui se tiendra à l’automne.

Le comité a souhaité faire cette mise au point «à l’intention des chasseurs et de la population de La Tuque, à la suite des discussions qui ont eu lieu lors de la réunion du conseil de ville» qui s’est tenue mardi soir.

«Suite à la décision de la Ville concernant le registre des armes à feu, le comité organisateur souhaite vous informer qu’il est clair que de boycotter le Festival de chasse n’est pas une solution pour faire entendre votre message aux élus municipaux. Nous comprenons très bien votre colère suite à la réunion du conseil de ville du 19 février. Par contre, comprenez bien que le comité n’est pas impliqué dans cette décision de ne pas s’opposer au registre des armes à feu, car, comme vous, il n’a pas été consulté», a fait savoir le comité organisateur.

«Aussi, sachez qu’en tant qu’événement géré de façon indépendante, le Festival bénéficie d’une gestion budgétaire autonome. Tous les bénéfices du Festival sont remis à plus d’une dizaine d’organismes latuquois qui s’impliquent année après année durant toute la semaine des festivités».

Le président du comité organisateur, Mario Lebel, avait d’ailleurs manifesté ses inquiétudes lors de la réunion du conseil.

L’organisation a également fait savoir que de nombreux investissements sont prévus pour la 47e édition afin d’attirer encore plus de chasseurs dans la région. D’ailleurs, les bénévoles auront quelques belles annonces majeures à faire à cet effet au cours des prochaines semaines.