Le Festival international DansEncore est annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.
Le Festival international DansEncore est annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

Le Festival DansEncore est annulé

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le Festival international DansEncore ne pourra finalement pas avoir lieu en juin prochain. L’équipe du festival a fait l’annonce de la triste nouvelle lundi après-midi. La situation liée à la pandémie de COVID-19 est évidemment responsable de l’annulation du festival. 

«Ayant repoussé, à la limite du possible, plusieurs actions, le temps rattrape toute l’équipe. L’événement, tel que prévu, ne pourra, malheureusement, pas avoir lieu du 4 au 7 juin 2020 et aucun report de celui-ci n’est envisageable. Cette décision, bien que difficile, se veut un geste pour le bien commun. Toute l’équipe est solidaire à la population et très sensible aux consignes du gouvernement», a fait savoir l’organisation par voie de communiqué.

En entrevue, la directrice générale de l’événement, Maria Juliana Velez, explique que c’était la seule décision possible à ce stade-ci. «On a repoussé la décision, on a attendu jusqu’à la dernière minute. Mais là, il y a trop de considérations qui font que c’est pour nous la seule décision possible», annonce-t-elle avec regret.

Mme Velez explique évidemment que plus de 50 % des participants à DansEncore sont des artistes qui proviennent de l’étranger, pour lesquels il faut pouvoir acheter des billets d’avion et parfois même faire des demandes de visas. Or, avec la fermeture des frontières pour une période encore indéterminée, il ne devenait plus possible de procéder à ces achats et ces démarches administratives.

Par ailleurs, plusieurs troupes provenant d’écoles de danse pour le volet compétition du festival ont tout simplement annulé leur venue à l’événement car toutes les activités extra-académiques ont été mises sur la glace. «Ça rendait ce volet très compliqué, tant au niveau de la participation que du public qui y assiste, car ce public est souvent composé de ces mêmes troupes qui compétitionnent», explique Mme Velez.

La question des répétitions était également devenue compliquée. «Pour plusieurs artistes, c’était devenu carrément impossible de répéter en prévision du festival à cause de la distanciation sociale. Nous présentons des pièces qui sont faites sur mesure pour le festival, mais ça implique aussi que les artistes doivent pouvoir répéter, et pour ça ils doivent pouvoir répéter ensemble ce qui n’est pas possible pour le moment», ajoute la directrice générale.

Web

DansEncore annonce toutefois qu’une programmation alternative et participative aura lieu virtuellement via les réseaux sociaux du festival entre le 4 et le 7 juin 2020. «On va se garder encore quelques surprises avant d’annoncer ce que nous avons l’intention de présenter. Mais ce ne sera pas la mise en ligne des spectacles qu’on pensait présenter, ce n’est pas le but. On veut vraiment offrir un contenu alternatif qui permettra un volet participatif», mentionne Mme Velez.

L’an dernier, pas moins de 54 000 visiteurs ont pris part à l’une ou l’autre des activités de DansEncore, et 18 000 danseurs et athlètes y ont participé, dont la très grande majorité provenaient de l’extérieur de la Mauricie. «Ça aura un impact certain, surtout pour les hôteliers qui avaient de grosses retombées grâce à l’événement», remarque Maria Juliana Velez, qui précise toutefois que l’événement est en bonne santé financière et sera assurément au rendez-vous pour l’édition 2021.