Gaétan Béchard

Le dg de Shawinigan quitte pour Joliette

SHAWINIGAN — Le directeur général de la Ville de Shawinigan, Gaétan Béchard, a semé toute une commotion à l’hôtel de ville, au cours des derniers jours, en annonçant son départ pour occuper les mêmes fonctions à Joliette. Après treize ans et demi, l’homme de 57 ans mentionne qu’il était simplement mûr pour un nouveau défi.

Le maire, Michel Angers, était en Chine, la semaine dernière, lorsqu’il a appris la nouvelle. Il assure qu’il n’avait perçu aucun indice qui aurait pu lui mettre la puce à l’oreille. «Il n’y avait rien de particulier, zéro conflit», assure M. Angers. «Il m’a écrit ça quand j’étais en Chine, probablement quand il a eu sa confirmation pour Joliette. Nous n’avions eu aucun indice avant ça. C’est tout à fait Gaétan. Il ne nous a rien dit et tout à coup, il nous annonce qu’après treize ans et demi, il veut relever d’autres défis, faire autre chose! On respecte ça.»

Non seulement le maire perd son premier fonctionnaire, mais aussi le seul directeur général qu’il ait connu depuis sa première élection, en novembre 2009.

«C’est un homme travaillant, très rigoureux, brillant», encense-t-il. «Quand je suis arrivé comme maire, sans expérience, je ne pouvais pas tomber sur un meilleur gars. Il est expérimenté, calme, capable de rassembler le monde. Je n’ai que de bonnes choses à dire sur Gaétan Béchard. Son départ nous attriste, mais à 57 ans, il est encore jeune et il avait le goût de faire autre chose.»

Le principal concerné n’identifie effectivement aucun événement particulier qui ait mené à cette décision. Le temps a simplement fait son œuvre, avance-t-il. 

«Je suis arrivé à Shawinigan en mai 2005», rappelle-t-il. «À un moment donné, j’ai ressenti le besoin d’avoir du changement dans ma carrière. Il n’est pas arrivé d’événement particulier, je ne suis pas en conflit avec le maire ou le conseil. C’est quelque chose qui s’installe graduellement, cette lourdeur dans le travail, le fait d’avoir moins de plaisir. Ça s’étend graduellement, puis il se présente une opportunité intéressante et ça accroche.»

La Ville de Joliette compte une population de 20 277 habitants et gère un budget annuel de 66 millions de dollars. Son ex-directeur général, François Pépin, a annoncé en août qu’il quittait ses fonctions pour relever le même défi à Victoriaville. Le conseil municipal a confié le mandat à Raymond Chabot Grant Thornton le 4 septembre. 

M. Béchard reconnaît avoir été sollicité avant, mais il semble que les astres étaient alignés cette fois-ci.

«Ce n’est pas une ville-MRC comme Shawinigan», explique-t-il. «C’est une ville-centre qui doit se démarquer dans la MRC. Il y a des enjeux similaires à ici, comme la revitalisation du centre-ville. Ils veulent aussi implanter une démarche de ville intelligente, d’amélioration des processus. Des choses que j’ai vécues ici.»

De son côté, le maire de Shawinigan glisse que l’exigeant rythme de travail peut laisser des traces.

«À la vitesse qu’on roule ici...», laisse-t-il tomber. «Nous sommes dans une grande période de transformation. Nous avons demandé beaucoup aux gens. Je pense qu’il avait fait le tour du jardin.»

Gros dossiers

Shawinigan a subi toute une transformation depuis l’arrivée de M. Béchard. Dans son communiqué, la Ville relève particulièrement la démarche d’amélioration continue auprès du personnel, la construction du garage municipal sur la 28e Rue et de l’amphithéâtre municipal, de même que l’achat et la transformation de l’édifice Wabasso, qui est devenu le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins. «Quand je regarde Shawinigan à mon arrivée et où elle est rendue, d’avoir apporté une petite collaboration à ça, c’est ma paye!», confie le haut fonctionnaire.

Il faut également rappeler qu’en 2005, M. Béchard avait pris la relève de Marc Beaulieu comme directeur général, un homme qui n’a pas laissé de très bons souvenirs dans l’organisation. 

«Une de mes belles réussites a été de monter une équipe de direction solide, compétente», souligne-t-il. «À l’époque, c’était un peu... dysfonctionnel. Il a fallu rassembler les gens et aller chercher d’autres personnes. Quand on a les bonnes personnes aux bonnes places, ça fait une différence.»

Le maire n’était pas en mesure, mardi soir, d’avancer un échéancier pour indiquer quand entrera en fonction la nouvelle ressource à la direction générale. L’intérim sera assumé par Me Yves Vincent, qui occupe déjà les fonctions de directeur général adjoint, directeur des Services juridiques et greffier.

M. Béchard complétera la préparation du budget 2019 de la Ville de Shawinigan et quittera ses fonctions le 22 décembre. Sa nouvelle aventure à Joliette débutera officiellement le 7 janvier.