Marc-André Hélie et Stephanie Stuetz sont morts à huit mois d’intervalle sur la même autoroute albertaine. Ils étaient les parents de trois enfants.

Le destin frappe deux fois

TROIS-RIVIÈRES — L’autoroute Anthony-Henday à Edmonton en Alberta a récemment fait trois orphelins âgés de moins de 10 ans. Marc-André Hélie, un homme de Saint-Célestin, y est mort dans un accident de motocyclette, huit mois après que sa conjointe soit décédée pratiquement au même endroit.

Selon ce que rapportent plusieurs médias, l’homme de 36 ans a perdu la vie vers 2 h du matin le 9 juin après avoir happé un chevreuil. Le 7 octobre dernier, sa conjointe Stephanie Stuetz, âgée de 28 ans, avait subi le même sort lors d’une collision frontale avec un autre véhicule.

Les trois enfants du couple ont été pris en charge par leurs grands-parents.

Plusieurs témoignages d’amis et de proches des deux disparus ont été publiés sur les réseaux sociaux depuis le second tragique événement. Les deux amoureux y sont décrits comme des parents attentionnés ayant le cœur sur la main. À la lecture de ces publications, on constate que les membres des deux familles sont dévastés et qu’ils préfèrent vivre leur deuil en privé.

La direction des obsèques de M. Hélie a été confiée à un centre funéraire de Saint-Léonard-d’Aston. Par contre, la date et l’heure des funérailles ne sont pas encore connues. De plus, une randonnée en hommage à Marc-André Hélie, organisée par un club de motocyclistes de la région d’Edmonton, est prévue dimanche prochain.

Fait à noter, plus de 20 000 $ avaient été recueillis après le décès de Stephanie Stuetz grâce à une campagne de financement. Cette somme avait notamment servi à payer les funérailles. Pour l’instant, aucune autre collecte de fonds n’a été mise sur pied.