La dernière succursale du Superclub Vidéotron en Mauricie, qui est située sur le boulevard Thibeau, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, va fermer ses portes au plus tard le 1er mars.
La dernière succursale du Superclub Vidéotron en Mauricie, qui est située sur le boulevard Thibeau, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, va fermer ses portes au plus tard le 1er mars.

Le dernier SuperClub Vidéotron de la Mauricie ferme ses portes

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le dernier club vidéo appartenant à une chaîne en Mauricie va tirer sa révérence. Après la succursale du boulevard des Forges il y a environ un an, voilà que le Superclub Vidéotron, du boulevard Thibeau, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, va fermer ses portes au plus tard le 1er mars.

Il s’agissait de la dernière succursale du SuperClub Vidéotron en Mauricie. «SuperClub Vidéotron est la dernière bannière au Canada» dans la location de films, mentionne David Ouellette, propriétaire de la succursale du boulevard Thibeau.

Les derniers magasins devraient fermer d’ici deux ans. C’est le cas notamment de la succursale de Victoriaville dont M. Ouellette est aussi le propriétaire.


« «L’industrie du marché de la location est terminée» »
David Ouellette, propriétaire

La raison de la fermeture est simple. «L’industrie du marché de la location est terminée dans le sens que des plateformes comme Netflix ou les enregistreurs numériques ont pris le relais», explique M. Ouellette. L’érosion du marché s’est d’ailleurs accélérée drastiquement au cours des dernières années.

Une vente de fermeture bat son plein actuellement à la succursale du boulevard Thibeau qui comptait une douzaine d’employés. La boutique Vidéotron va toutefois demeurer ouverte. Elle est située présentement dans l’ancien Métro le temps que des travaux soient complétés, mais elle va revenir dans ses locaux habituels en juin.

D’autres chaînes de location de films ont fermé au cours des dernières années comme Blockbuster ou Vidéotek. Quelques commerçants indépendants continuent à louer des films dans la région, surtout dans des dépanneurs.