Georges-Henri Denoncourt est décédé mercredi à Trois-Rivières à l’âge de 86 ans et 11 mois.

Le dernier maire de Pointe-du-Lac n’est plus

TROIS-RIVIÈRES — Le dernier maire de Pointe-du-Lac n’est plus. Georges-Henri Denoncourt est décédé le 16 janvier, soit huit jours après le décès de Clément Beaudry, lui aussi un ancien maire de la localité.

M. Denoncourt a été élu maire de Pointe-du-Lac une première fois au début des années 1980. Il est revenu en poste en novembre 1997. Il a dirigé la Municipalité de Pointe-du-Lac jusqu’à la fusion municipale imposée par le gouvernement du Québec en 2001 et effective en 2002. Pointe-du-Lac est depuis ce temps un secteur de la ville unifiée de Trois-Rivières.

Clément Beaudry est décédé le 8 janvier. Il était âgé de 88 ans et 11 mois.

M. Denoncourt était un féroce opposant aux fusions forcées et n’était pas très chaud à l’idée de joindre les rangs d’une ville comme Trois-Rivières, car il laissait entendre que sa localité avait davantage d’affinités avec le milieu rural. Il avait tout de même tenté d’être élu conseiller du district de Pointe-du-Lac lors de l’élection de novembre 2001.

Les funérailles de Georges-Henri Denoncourt seront célébrées le vendredi 25 janvier à l’église de Pointe-du-Lac.

Pour sa part, Clément Beaudry a été le maire de la paroisse de Pointe-du-Lac de 1971 à 1978. À la suite de la fusion survenue entre le village et la paroisse en 1978, il a été le maire de la nouvelle Municipalité de Pointe-du-Lac de 1978 à 1981.

M. Beaudry est décédé à l’âge de 88 ans et 11 mois. Ses funérailles ont eu lieu le 18 janvier.