Frédéric Dion interpelle Guy Laliberté en espérant qu'il s'implique dans son expédition de rejoindre le centre de l'Antarctique en solitaire.

Le départ de Frédéric Dion retardé

Des vents de 100 km/h et des accumulations de neige de 80 cm: des avions sont demeurés à terre pour bien moins que ça.  Le vol de Frédéric Dion vers la base de recherche russe Novolazarevskaya en Antarctique, d'où débutera son expédition, est donc retardé en raison des mauvaises conditions météorologiques.
Prévu pour le 4 novembre, son vol a été reporté à une date qui n'a pas encore été établie, mais ce ne sera pas avant le 9 novembre.
En attente en Afrique du Sud, Frédéric Dion prend la situation avec philosophie et compte en profiter pour accorder des entrevues. Il continue ses préparatifs en vue de son projet d'atteindre le pôle sud en solitaire à l'aide de skis cerf-volant.