Le Défi sans auto solo est commencé

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Les entreprises et les institutions de la région sont invitées à participer au Défi sans auto solo. La compétition amicale portée par l’Association des Centres de gestion des déplacements du Québec (ACGDQ) battra son plein jusqu’au 20 septembre. Chaque année depuis 11 ans, l’activité permet aux organisations participantes d’encourager leur personnel et leur communauté étudiante à utiliser un mode de transport durable.

En 2019, le Défi a rassemblé dans l’ensemble du Québec 177 organisations. Pour cette édition un peu spéciale, en raison du contexte actuel, les participants sont encouragés à se surpasser pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre décuplées par les déplacements individuels en voiture.

En inscrivant chaque déplacement ou télétravail via l’application ou la plateforme en ligne, l’organisme souhaite que le Défi permette aux gens de constater l’impact du télétravail, d’expérimenter les transports collectifs et actifs ou de pérenniser leurs habitudes de déplacement durable.

«Les employeurs ont une influence directe sur les habitudes de transport domicile-travail de leurs employés. Le Défi sans auto solo est une excellente occasion à saisir par les employeurs pour mettre de l’avant les transports durables auprès de leurs employés et démontrer leur engagement dans la réduction d’émissions de GES liées au transport», explique André Lavoie, directeur général de Roulons VERT, le Centre de gestion des déplacements de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Les employés et étudiants participants courent également la chance de remporter plusieurs prix, notamment un vélo de marque FELT, une mise au point de vélo, des livrets d’autobus et des cartes Cité de la STTR.

Pour l’occasion, plusieurs transporteurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec offrent des rabais sur leur service de transport.

«Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration avec le Défi sans auto solo. Dans le contexte actuel, l’attrait pour l’automobile individuelle est grand et il est essentiel de promouvoir des alternatives écologiques pour se déplacer, notamment le transport en commun. Et c’est ce que nous faisons en baissant notre tarification à 1 $ sur l’ensemble de notre réseau aujourd’hui (14 septembre)», explique Charles-Hugo Normand, conseiller en communications et partenariats à la STTR.

Il est toujours possible de s’inscrire sur le site web du Défi.