On reconnaît sur la photo les organisateurs de la soirée soit: Karine Fournier, coordonnatrice d’Autisme Centre-du-Québec, Renée Quévillon, intervenante de Parkinson Mauricie-Centre-du-Québec, Karine Gauthier, directrice générale de La Passerelle et Véronique Mergeay, coordonnatrice de l’Association des personnes proches aidantes de Bécancour-Nicolet-Yamaska.

Le courage des proches aidants

NICOLET — Les proches aidants font preuve de courage au quotidien. Ils viennent en aide à des membres de leur famille, ce qui leur demande inévitablement des sacrifices.

C’est pour souligner l’importance de ces personnes qui œuvrent souvent dans l’ombre que plusieurs organismes de la Mauricie et du Centre-du-Québec tenaient jeudi un 5 à 7 au Musée des religions du monde à Nicolet dans le cadre de la semaine nationale des proches aidants.

De nombreux proches aidants des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska ont pris part à cette soirée de reconnaissance organisée par les organismes Autisme Centre-du-Québec, Parkinson Mauricie-Centre-du-Québec, La Passerelle et l’Association des personnes proches aidantes de Bécancour-Nicolet-Yamaska.

«Actuellement, plus du quart de la population québécoise de 15 ans et plus assure le rôle de proche aidant pour un ou plusieurs membres de leur entourage», affirment les organisateurs de la soirée.

«Pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, cela représente 109 835 personnes susceptibles d’être des proches aidants. Plus du tiers d’entre elles (35 %) consacre plus de 5 heures par semaine en soins et en soutien, 10 % fournissent plus de 20 heures et la majorité, soit 57 %, occupe un emploi.