Carol Dubé, a publié une courte vidéo en milieu de semaine afin de remercier l’ensemble de la population qui lui a apporté du soutien en son nom et celui de ses sept enfants.
Carol Dubé, a publié une courte vidéo en milieu de semaine afin de remercier l’ensemble de la population qui lui a apporté du soutien en son nom et celui de ses sept enfants.

Le conjoint de Joyce Echaquan remercie la population: «Il y a du bon dans cette planète» [VIDÉO]

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — Le conjoint de Joyce Echaquan, Carol Dubé, a publié une courte vidéo en milieu de semaine afin de remercier l’ensemble de la population qui lui a apporté du soutien en son nom et celui de ses sept enfants.

«Je remercie tout le monde pour tout ce que vous faites pour ma famille et ma femme, je suis très surpris qu’il y ait tant de monde. Je n’ai pas encore regardé le réseau internet, mais on me dit que c’est mondial», souligne le veuf dans cette vidéo.

«C’est malheureux que ça ait dû se passer comme ça, mais je sais qu’il y a du bon dans cette planète. S’il vous plaît, ceux qui sont bons appuyez-nous et aidez-nous. Merci, merci», lance-t-il.

Il s’agit de la deuxième apparition publique de Carol Dubé. Au début du mois, lors d’une conférence de presse, il avait réclamé que la lumière soit faite sur la mort de sa femme.

Rappelons que la mère de sept enfants est morte le 28 septembre, à l’hôpital de Joliette dans des circonstances troublantes. Les funérailles de Joyce Echaquan ont eu lieu mardi, chez elle, dans la communauté atikamekw de Manawan.

Pas question d’aller à l’hôpital de Joliette

«Ç’a été très difficile», lance pour sa part Reginald Echaquan, le cousin de Joyce.

Ce dernier raconte également que le père de Joyce a subi un malaise à la fin de la cérémonie et qu’il a refusé de se rendre à l’hôpital de Joliette. Il a plutôt été conduit du côté de l’hôpital de Trois-Rivières.

«Quand on a fermé le cercueil, il n’a pas été capable de rester jusqu’à la fin. Il s’est senti mal, on l’a transporté à l’extérieur […] Il est présentement traité. Il pense avoir son congé aujourd’hui (jeudi)», note Reginald Echaquan.

La belle-mère de Joyce a également dû être transportée d’urgence, à l’hôpital de Joliette cette fois.

«Elle a eu une attaque cardiaque. […] D’après ses commentaires, elle a été bien traitée», affirme M. Echaquan.

Ce dernier pense que le premier ministre est en train de manquer le bateau en refusant de reconnaître le racisme systémique.

«Rien ne va changer parce qu’il ne veut rien reconnaître», lance le cousin de Joyce.

Ce dernier constate également qu’il y a beaucoup de réticence envers les services de santé à Joliette, mais également à la grandeur de la province.

«Les gens sont encore très affectés. Ils ont peur de consulter, pas juste à cet hôpital-là, partout», a conclu Reginald Echaquan.