La trésorière de la Ville de Louiseville, Marie-Claude Loyer, et le directeur général, Yvon Douville, entourent le maire, Yvon Deshaies.
La trésorière de la Ville de Louiseville, Marie-Claude Loyer, et le directeur général, Yvon Douville, entourent le maire, Yvon Deshaies.

Le compte de taxes en hausse à Louiseville

Louiseville — Malgré une réduction de deux sous de la taxe municipale, les contribuables de Louiseville vont devoir payer en 2020 un compte de taxes affichant une hausse moyenne de 3,01 %.

Le budget de 2020, adopté lundi soir, indique que la taxe municipale passe de 1,09 $ à 1,07 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. Cette réduction de la taxe vient rééquilibrer la croissance de 6,61% du nouveau rôle d’évaluation des immeubles imposables. Mais comme l’explique le maire, Yvon Deshaies, il était impossible pour Louiseville d’arriver avec un taux de taxe plus bas.

«On demande toujours aux employés de la Ville de faire attention. Une hausse de 3 %, c’est raisonnable», soutient le maire Deshaies.

Le compte de taxes d’une maison moyenne évaluée à 158 987 $ s’élèvera à 2299,15 $. La différence est de 67,27 $ par rapport à la facture globale de 2019, soit une hausse de 1,29 $ par semaine, comme l’a souligné le maire.

L’administration Deshaies avait imposé une hausse de trois cents de la taxe municipale en 2019 après l’avoir maintenue à 1,06 $ par tranche de 100 $ de 2014 à 2018. Selon lui, les exigences du monde municipal sont incompatibles avec cette approche à l’aube de 2020.

«On a gelé la taxe longtemps, mais on n’a pas d’argent. On a du pain sur la planche. Les coûts augmentent partout.»

Le budget de 2020 est de 11 875 532 $, soit une augmentation de 5,98 % comparativement à celui de 2019. Louiseville encaissera 443 963 $ supplémentaires en revenus de taxes foncières générales. Cette situation s’explique principalement par de meilleurs revenus de taxation et par l’évolution du rôle d’évaluation.

Au niveau des dépenses, le poste budgétaire de l’hygiène du milieu affiche une majoration de 236 956 $ par rapport à 2019. Quelque 94 418 $ supplémentaires sont réservés pour le traitement des ordures ménagères et des matières recyclables, car le coût de l’enfouissement des déchets monte de 109 $ à 115 $ la tonne métrique et la quote-part pour le recyclage grimpe de 66 000 $. La Ville exige d’ailleurs 5 $ de plus pour la collecte des ordures. Ce tarif sera de 120 $ en 2020.

Quelque 180 283 $ de plus sont consacrés au budget du transport. Le nouveau contrat de déneigement représente à lui seul un peu plus de la moitié de cette bonification. La facture passe de 547 995 $ en 2019 à 644 526 $ en 2020, une appréciation de 96 531 $.

La sécurité publique est un autre exemple d’augmentations de dépenses. La Ville a prévu consacrer 1 701 137 $ à ce poste budgétaire en 2020, soit 109 765 $ de plus qu’en 2019. La facture de la Sûreté du Québec est de 860 571 $, une croissance de 30 571 $ par rapport à 2019. De plus, la Ville ajoute 74 188 $ au budget de la protection incendie qui s’élève à 585 940 $ en 2020. Le budget s’ajuste ainsi à la hausse des interventions observée depuis quelques années.

Quelque 295 218 $ provenant du surplus accumulé ont été appliqués au budget de 2020.