Stéphanie Genest a montré grâce à Skype la cérémonie à Mathieu Basche qui est hospitalisé.

Le combat contre le cancer du numéro 15

Le jeune Mathieu Basche vient d'entamer le combat de sa vie. Ce passionné de hockey âgé de 10 ans a appris, il y a un peu plus d'une semaine, qu'il était atteint de leucémie. Ses coéquipiers des Albatros et l'organisation des Ducs, deux formations atome B de Trois-Rivières-Ouest, ont rendu hommage au jeune garçon samedi en retirant son chandail numéro 15.
<p>Les coéquipiers de Mathieu Basche, en blanc, jouent chaque minute pour lui.</p>
<p>La mère de Mathieu Basche, Pascale Chamberland, était très touchée par le geste de solidarité des deux organisations atomes. </p>
Les joueurs des deux équipes, de même que les entraîneurs et les parents des enfants, arboraient aussi le numéro de Mathieu Basche. Ses coéquipiers ont aussi autographié un chandail de leur équipe spécialement pour lui. Le jeune joueur de centre a pu assister, via Skype, à la cérémonie de son lit d'hôpital.
«C'est incroyable. Je ne pensais jamais avoir autant de soutien de la part de parents, d'amis et même de personne que je ne connais même pas», a confié avec le sourire quelques instants après la cérémonie la mère du jeune Mathieu, Pascale Chamberland.
«Honnêtement, c'est une vague que je ne pensais jamais qui ferait autant de mouvement. Ça me donne tellement d'énergie.»
Le jeune Mathieu subit ces jours-ci une foule de traitements pour lutter contre son cancer. Il doit demeurer hospitalisé jusqu'au 8 avril prochain. «Ses amis ne peuvent même pas aller le voir. On a créé une page Facebook pour que ses amis puissent lui écrire des messages. Il a aussi pu voir ses coéquipiers lors d'un entraînement. Mon gars est tellement content.»
Mathieu Basche a aussi reçu un chandail de Sidney Crosby, l'idole de bien des jeunes joueurs de hockey. «C'est un sportif mon gars. Ses deux parents sont éducateurs physiques. Il aime tous les sports. Il joue au hockey, au basketball, au soccer. Mon fils trouve ça très dur parce qu'il sait qu'il ne pourra peut-être pas jouer au soccer l'été prochain. Ça lui fait vraiment de la peine.»
Même si la forme de leucémie dont souffre Mathieu Basche nécessite des traitements d'urgence, sa mère affirme que sa moelle osseuse n'est pas touchée. «Une bonne nouvelle», dit-elle.
Le courage et la force de ce garçon de dix ans impressionnent et inspirent ses amis, ses coéquipiers, mais surtout sa mère, qui découvre une force cachée à l'intérieur de son fils. «Il me surprend. C'est un enfant qui est très combatif, dans les sports il est très compétitif. Quand c'est plus difficile il baisse les bras, mais depuis qu'il est à l'hôpital, il n'a pas chialé une fois», souligne Pascale Chamberland.
«Il est toujours de bonne humeur. Il a déjà charmé tous les employés à l'étage où il est. Tout le monde aime mon gars, il fait des blagues, pose des questions.»
L'initiative vient de Stéphanie Genest, une mère d'un joueur des Albatros, de Pascal Lafrenière ainsi que de François Boucher, l'entraîneur-chef des Ducs. Ils ont voulu créer une cérémonie du courage pour le jeune Mathieu. Tous sont solidaires de la difficile épreuve qu'il traverse.
«Nous avons tous des enfants. Ça nous touche énormément, les parents sont des amis», a souligné Stéphanie Genest qui précise que les coéquipiers de Mathieu Basche vont jouer pour lui jusqu'à la fin de la saison.
Les joueurs des Albatros ont bien évidemment été secoués d'apprendre qu'un des leurs était gravement malade. Les parents et les entraîneurs ont tenu à leur donner l'heure juste sur son état de santé.
«Quand nous avons appris la nouvelle de la maladie de Mathieu il y a une semaine, ç'a touché tout le monde. Mais là, nous nous sommes tous regroupés et les jeunes veulent jouer pour Mathieu», avoue Steeves Borgia, l'entraîneur-chef de la jeune équipe atome.
«La cérémonie était un beau geste de solidarité. Au-delà du hockey et de la compétition, il y a un petit bonhomme de 10 ans qui lutte contre le cancer.»