Le Club Jockey du Québec espère pouvoir trouver des ententes de partenariat avec Québec pour continuer de développer son industrie.
Le Club Jockey du Québec espère pouvoir trouver des ententes de partenariat avec Québec pour continuer de développer son industrie.

Le Club Jockey du Québec lance un cri du coeur au gouvernement

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — C’est un cri du coeur que lance aujourd’hui l’industrie des courses de chevaux au Québec, alors que le Club Jockey du Québec essaie depuis plusieurs mois d’interpeller le gouvernement afin d’obtenir davantage d’implication financière de Québec dans son industrie. Ses demandes étant pour le moment restées lettre morte, le Club Jockey craint aujourd’hui l’exode de l’industrie vers l’Ontario ou ailleurs, laissant derrière elle de nombreuses retombées économiques.