Annie Brassard, directrice du Centre Le Pont.
Annie Brassard, directrice du Centre Le Pont.

Le Centre Le Pont à la recherche de femmes de 50 ans et plus

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le Centre Le Pont, organisme spécialisé en développement de la main-d’œuvre féminine, peine à recruter des femmes de 50 ans et plus en période de COVID-19. L’organisme s’explique mal l’absence de candidatures, trois fois moins qu’à pareille date l’an dernier, alors que les employeurs peinent à trouver du personnel pour combler leurs besoins.

La directrice du centre, Annie Brassard, se questionne sur ce qui freine les femmes cette année.

«Il est difficile de cibler la raison première, est-ce que dans ce groupe d’âge il y a plus d’aidantes naturelles donc qu’elles côtoient davantage de gens vulnérables et ne veulent pas se mettre à risque? Est-ce que leurs conjoints sont plus vulnérables en raison de l’âge? Est-ce qu’elles aident leurs petits-enfants et sont donc moins disponibles à se chercher de l’emploi?»

«Les femmes expérimentées ont de belles compétences, nous avons des employeurs qui ont des besoins importants de main-d’œuvre, temps partiel ou temps plein, et malgré nos efforts publicitaires, les femmes de plus de 50 ans ne sont pas au rendez-vous», se désole-t-elle, ciblant particulièrement les secteurs administratif, alimentaire, d’éducation à l’enfance, d’entretien ménager, d’intervention, le service à la clientèle, les soins à la personne, le personnel d’usine ou de sécurité.

Madame Brassard soutient que peu importe les contraintes de ces femmes, qu’il s’agisse de devoir rester à la maison, d’un emploi à temps partiel qui occupe déjà passablement de temps ou encore d’un rythme de travail qui les épuise, le Centre Le Pont a la solution.

«Pensez à vous et prenez le temps de relancer votre carrière avec un emploi qui vous ressemble. Entrez dans notre famille vous ne le regretterez pas. Dix semaines, à raison de 20 à 25 heures par semaine, vous permettront de poser un regard actuel sur le marché de l’emploi, de vous réorienter, de faire le point, de reconnaître et valoriser votre expérience de vie auprès des employeurs, d’améliorer votre potentiel et votre confiance et d’apprendre à mieux vous connaitre», énumère-t-elle.

De nombreux ateliers sont offerts, comme le bilan des compétences, l’orientation professionnelle, le CV et la lettre de motivation, l’information sur le marché de l’emploi régional, la préparation à l’entrevue, les simulations d’entrevues et les contacts téléphoniques, la gestion du stress ou encore le mieux-être.

Des cours de perfectionnement sont aussi disponibles : initiation à l’informatique, processus de caisse et service à la clientèle, réanimation cardiorespiratoire, les principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires, des cours de français etc.

Les personnes intéressées peuvent se manifester au 819-373-1273.