Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, a parlé jeunesse vendredi.

Le candidat Aubin prône la jeunesse

TROIS-RIVIÈRES — Selon le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, il est temps que la Ville se dote d’une politique jeunesse et fasse davantage de place aux jeunes.

Ainsi, à l’intérieur de cette politique, qui concernerait les 35 ans et moins, il propose de demander à toutes les corporations qui reçoivent un financement important de la Ville d’atteindre un objectif de 25 % de jeunes de 18 à 35 ans sur le conseil d’administration. Il veut également mettre en place un conseil jeunesse trifluvien qui aura comme mandat de faire des propositions au conseil municipal concernant les jeunes.

Par ailleurs, le chargé de cours au Cégep de Trois-Rivières souhaite que la Ville réalise un travail d’éducation sur la vie municipale, et ce, dès le plus jeune âge.

«J’ai eu l’occasion d’aller visiter des CPE où les enfants avaient fait une petite démarche pour nommer ce qu’ils aimaient et n’aimaient pas dans leur quartier. C’est là que commence le sentiment d’appartenance à sa ville», soutient celui qui dévoilera sous peu des engagements sur l’environnement alors que, dit-il, «les jeunes nous interpellent sur l’avenir de notre planète».

«Nous allons finalement reconnaître et valoriser le statut de Trois-Rivières, ville étudiante. C’est plus de 20 000 étudiants et étudiantes que nous avons sur notre territoire. Il est temps de reconnaître cette richesse et de l’encourager. Cela débute par un travail de concertation continue avec les établissements d’éducation et les associations étudiantes», a conclu M. Aubin.