Le balisage se fera sur une vingtaine de kilomètres de plus...

SHAWINIGAN — Contrairement à ce qui avait été annoncé par voie de communiqué de presse la semaine dernière, le balisage de la rivière Saint-Maurice est offert du secteur Grand-Mère jusqu’à l’île Matawin et non jusqu’à l’embouchure de la rivière Mékinac.

Les plaisanciers gagnent ainsi une vingtaine de kilomètres de passage sécurisé à toutes les fins de semaine, jusqu’au 15 septembre.

Dans leur communiqué de presse, la Ville de Shawinigan et Hydro-Québec mentionnaient que cette année, «le balisage s’étend du secteur Grand-Mère à Shawinigan jusqu’au confluent de la rivière Mékinac».

Or, un lecteur a communiqué avec Le Nouvelliste pour faire remarquer l’erreur. Après vérification, François St-Onge, directeur des communications à la Ville de Shawinigan, confirme que le balisage est finalement bel et bien réalisé jusqu’à l’île Matawin.

Rappelons que pour une quatrième année consécutive, Hydro-Québec garantit un débit pour permettre aux plaisanciers de s’aventurer en toute sécurité entre les bouées du vendredi au dimanche, du 1er juillet à la mi-septembre.

C’est toutefois la première année où le balisage n’est pas réalisé jusqu’à La Tuque. Il s’étendra finalement sur près de 60 kilomètres, soit un peu moins de la moitié du trajet des trois premières années.

Enfin, précisons que la Ville de Shawinigan a aidé à la réalisation de ce projet en 2018 à une hauteur de 5000 $, via son Fonds de développement des territoires.

La MRC de Mékinac et la Ville de La Tuque avaient déjà annoncé la même contribution un peu plus tôt cette année.