L’aréna Jean-Guy-Talbot devrait être démoli en 2020.
L’aréna Jean-Guy-Talbot devrait être démoli en 2020.

L’aréna Jean-Guy-Talbot démoli en 2020

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Tout porte à croire que l’aréna Jean-Guy-Talbot du secteur Cap-de-la-Madeleine sera finalement démoli et ce, dès septembre 2020. Selon les informations recueillies par Le Nouvelliste, la démolition de cette glace intérieure pourrait laisser place à la construction d’un nouveau complexe sportif multidisciplinaire, mais dans lequel on ne retrouverait pas de patinoire.

À la Ville de Trois-Rivières, mercredi matin, il était impossible d’obtenir cette confirmation de qui que ce soit. Certaines personnes à qui Le Nouvelliste a pu parler se sont même montrées surprises que la nouvelle ait pu s’ébruiter. Toutefois, des lettres ont récemment été envoyées à plusieurs associations sportives qui utilisent les équipements de l’aréna Talbot, lettres dans lesquelles on invite toutes ces associations à une rencontre qui se tiendra le 21 novembre prochain. Les informations auraient par la suite rapidement circulé qu’une décision avait été prise de procéder à la fermeture de cette glace, et à l’ouverture d’un nouveau complexe.

Des investissements majeurs étaient nécessaires pour rendre l’aréna aux normes.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, cette décision aurait été prise il y a plusieurs semaines. Les médias ont reçu une convocation les invitant à une conférence de presse le 21 novembre afin de connaître tous les détails entourant l’avenir de ce site. Impossible toutefois d’en savoir plus de la part du service des communications, qui indique que toutes les informations seront transmises lors de ce point de presse. Le conseiller municipal du district concerné, Pierre-Luc Fortin, a lui aussi refusé de confirmer quoi que ce soit, disant vouloir permettre d’abord aux associations sportives concernées d’obtenir toute l’information sur le plan de match mis en place avant de commenter sur la place publique. Une position partagée par le maire Jean Lamarche, qui a préféré n’émettre aucun commentaire par respect pour les associations sportives. 


On se souviendra que dans son dernier rapport annuel, le vérificateur général de la Ville, Jacques Bergeron, indiquait que de nombreux édifices municipaux étaient très mal en point et affichaient un indice de vétusté important. Le cas de l’aréna Jean-Guy-Talbot avait notamment été cité en exemple, alors que dans le cadre de ses vérifications, le vérificateur général lui apposait un indice de vétusté de 58%, alors que la Ville cible généralement ne pas dépasser 14% pour ses immeubles.

L’avenir de cet aréna a maintes fois fait l’objet de discussions autour de la table du conseil municipal. L’ancien maire Yves Lévesque avait laissé entendre, lors des discussions entourant la construction du nouveau colisée au District 55, que cette construction neuve viendrait compenser pour la perte d’une glace du côté est, soit celle de Jean-Guy-Talbot, qui aurait dû être rénovée à grands frais. En effet, rappelons que les constructions d’infrastructures sportives au niveau municipal peuvent être en bonne partie subventionnées par les paliers supérieurs, mais que cette aide financière n’existe pas pour les rénovations de bâtiments existants.

L’ancien maire Lévesque s’était toutefois ravisé quelques mois plus tard, indiquant que si les besoins des citoyens nécessitaient de garder Jean-Guy-Talbot ouverte du côté est, la Ville étudierait le dossier.