Laurie-Anne Déziel et Alexandra Bergeron forment l'Aquabrigade pour l'année 2014 à Trois-Rivières. On les voit ici en compagnie de Kelly-Ann Masse qui a participé à une simulation de sauvetage, hier matin, et de la conseillère municipale Marie-Claude Camirand.

L'Aquabrigade au service de la sécurité

À chaque année, la période estivale est malheureusement synonyme de noyades. Que ce soit sur les différents plans d'eau du Québec ou dans les piscines résidentielles, les accidents sont encore fréquents, même si les statistiques tendent à s'améliorer d'année en année. Pour améliorer le bilan et tenter de sauver des vies, la Ville de Trois-Rivières ramène cette année son Aquabrigade pour la septième année consécutive.
L'équipe, formée de Laurie-Anne Déziel et Alexandra Bergeron a été mandatée pour effectuer des visites de courtoisie dans les résidences qui en font la demande, afin de s'assurer que les installations des piscines résidentielles sont conformes, et pour donner des conseils gratuits pour améliorer la sécurité dans la cour arrière et autour de la piscine. 
C'est que depuis 2010, partout au Québec, toute nouvelle piscine résidentielle installée doit respecter de nouvelles normes et être munie notamment de clôtures avec fermeture automatique de la porte. Par contre, les citoyens possédant une piscine installée avant cette date ont un droit acquis, mais peuvent toujours améliorer l'aménagement de la piscine, les équipements de sécurité, l'entreposage des matières dangereuses et le contenu de la trousse de premiers soins grâce à la visite de l'Aquabrigade.
Par ailleurs, l'équipe se charge aussi de faire de la sensibilisation dans les camps de jour en plus de participer activement à la Semaine nationale de prévention de la noyade, qui se tiendra du
20 au 26 juillet.
L'an dernier, 50 personnes au Québec ont perdu la vie par noyade. En 2012, c'était 75. En date d'hier le Québec comptait 21 noyades depuis le début de l'été, soit 16 de moins que l'an dernier à pareille date. «Sauf qu'à chaque année, la période des vacances de la construction est toujours critique, et la sensibilisation demeure la clé. Une noyade est bien souvent silencieuse, et peut survenir même si des personnes se trouvent à proximité de la personne, de l'enfant qui tombe dans une piscine», signale Laurie-Anne Déziel.
Mercredi matin, les responsables de l'Aquabrigade ont procédé à une simulation dans une piscine résidentielle du secteur Trois-Rivières-Ouest. L'espace d'un instant, il a suffi d'un ballon mal lancé et tombé dans la piscine pour qu'une fillette voulant aller le récupérer tombe elle aussi dans la piscine et ne soit pas capable d'en ressortir par elle-même. Heureusement, la simulation se termine bien, grâce à l'intervention d'un adulte se trouvant juste à côté.
Pour obtenir une visite gratuite de l'Aquabrigade à son domicile, il suffit de composer le 819 694-4496 poste 4144 ou d'écrire un courriel à aquabrigade@v3r.net.