Le projet Des Chenaux Récolte a été lancé officiellement. Sur la photo, on voit Magaly Macia qui coordonne le projet

Lancement du projet Des Chenaux Récolte

SAINT-LUC-DE-VINCENNES — La MRC des Chenaux a lancé une nouvelle initiative visant à réduire le gaspillage alimentaire et à améliorer l’accès aux aliments sains. Inspiré du projet Maski Récolte qui a connu un énorme succès l’an dernier, Des Chenaux Récolte est un projet solidaire de sensibilisation citoyenne à la consommation locale et écoresponsable.

Le principe est assez simple, les citoyens sont invités à participer à des activités de glanage, c’est-à-dire à cueillir les surplus agricoles directement chez des entreprises maraîchères, d’arbres fruitiers et de potagers privés sur le territoire de la MRC des Chenaux. La récolte sera ensuite partagée de manière égale entre trois parties.

«Ça peut être des légumes ou des fruits. On va chercher des bénévoles pour faire la récolte chez les entreprises sélectionnées. À la fin de la récolte, le tiers ira au producteur, un autre tiers ira au bénévole cueilleur et un tiers sera pour des organismes communautaires», souligne la chargée de projet Magaly Macia.

«Un des points, c’est de réduire le gaspillage alimentaire, mais ça donne aussi de la visibilité aux aliments sains et la possibilité de faire des rencontres. C’est intéressant de pouvoir mélanger les gens aussi. Avec une action solidaire, on va créer des liens de voisinage avec les gens qui nous entourent», ajoute-t-elle.

Magaly Macia a d’ailleurs été embauchée pour coordonner l’activité. Relevant du comité de développement social et du sous-comité en sécurité alimentaire de la MRC des Chenaux, elle aura comme mandat de bâtir un réseau de producteurs partenaires, de mobiliser un réseau de bénévoles cueilleurs et de planifier la phase d’opérationnalisation.

Déjà, on sent l’intérêt pour le projet dans la communauté. Les bénévoles ont déjà commencé à se manifester pour la cueillette.

La période de cueillette devrait battre son plein de la fin de la saison des fraises en juillet à la cueillette de citrouilles en octobre.

«Ça fait plusieurs mois de festivités!», souligne Magaly Macia

D’ici là, la chargée de projet pourra compter sur le support de l’organisation Maski Récolte qui, pour sa part, en sera à sa troisième année d’activités. «J’ai un énorme soutien de Maski Récolte. Grâce à eux, je ne pars pas de zéro et j’ai tous les outils disponibles. Ça me permet d’aller plus rapidement vers les choses plus croustillantes».

Le projet est rendu possible en raison d’un partenariat entre la SADC de la Vallée de la Batiscan, le CIUSS Mauricie-Centre-du-Québec et la MRC des Chenaux.