Constant Awashish

Lancement du programme de prévention Lanterne Awacic

LA TUQUE — Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) et la Fondation Marie-Vincent ont lancé le programme Lanterne Awacic, un programme de prévention des abus sexuels pour les enfants de 0 à 5 ans.

Cette initiative mise sur la sécurisation culturelle et la mobilisation de la communauté pour renforcer les facteurs de protection. Le programme Lanterne Awacic a été développé par et pour les Atikamekw en collaboration avec la Fondation Marie-Vincent avec une approche orientée sur l’éducation pour une sexualité saine et pour des relations respectueuses. Il s’agit de la première adaptation du programme en contexte autochtone.

«À une étape de la vie où l’identité se construit, la capacité des enfants à appeler pour leur protection passe par les repères et les liens culturels. Le programme Lanterne Awacic est ainsi d’une grande justesse et s’aligne d’ailleurs sur les mêmes principes qui ont animé le CNA pour la mise en place du Système d’intervention d’autorité Atikamekw ou encore du programme de justice communautaire Atikamekw. Je suis fier de voir notre Nation évoluer avec ce type d’accomplissements parce qu’ils permettent également de renforcer le rapport évident entre l’autonomie et le progrès social», a mentionné Constant Awashish, grand chef de la Nation Atikamekw.

Il aura fallu trois années de travail pour ficeler le tout. Des études ont été réalisées sur les besoins de la communauté, des comités de travail ont été mis en place, des experts ont été réunis, la communauté a été rassemblée dans des Cercles de partage, plus de 50 intervenants ont été formés et une série d’outils pédagogiques et d’information ont été développés pour les enfants, la famille et les milieux d’éducation à la petite enfance.

«L’approche atikamekw mise sur l’implication de la communauté et sur son rapport au territoire. Elle permet ainsi de bâtir une solidarité très forte et une proximité essentielle pour casser les tabous de la violence sexuelle tout en protégeant l’intégrité de l’enfant. Le dispositif est en place et notre objectif est sans détour: plus aucun enfant concerné par les abus sexuels», a précisé Pierre Blais, directeur des services sociaux Atikamekw Onikam.

«C’est dans un esprit de collaboration que la Nation Atikamekw et la Fondation Marie-Vincent ont élaboré le programme Lanterne Awacic. Les outils ont été créés pour répondre aux besoins des enfants de la communauté, leurs parents et les intervenants du milieu de la petite enfance. Nous avons été impressionnés de voir comment les communautés se sont mobilisées autour du projet pour miser sur le développement optimal des enfants», a ajouté Jean-Pierre Aubin, directeur général de la Fondation Marie-Vincent.