Le Nouvelliste
La ministre et députée de Champlain Sonia LeBel, la directrice de l’école Louis-de-France Maryse Côté, la responsable du projet «L’agroalimentaire s’invite à l’école Sophie Cormier-Rondeau ainsi que le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne. Derrière, on peut voir aussi 408 petits cultivateurs en herbe.
La ministre et députée de Champlain Sonia LeBel, la directrice de l’école Louis-de-France Maryse Côté, la responsable du projet «L’agroalimentaire s’invite à l’école Sophie Cormier-Rondeau ainsi que le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne. Derrière, on peut voir aussi 408 petits cultivateurs en herbe.

«L'agroalimentaire s'invite à l'école»: une aide financière importante pour l'école Louis-de-France

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le programme éducatif «L’agroalimentaire s’invite à l’école» de l’école primaire Louis-de-France vient de recevoir un énorme coup de pouce de la part de Québec pour assurer sa pérennité. Le programme, instauré depuis quelques années dans cette école du secteur Saint-Louis-de-France pourrait d’ailleurs devenir un modèle d’implantation à travers d’autres écoles de la région et même du Québec, dans un contexte où l’on favorise à la fois l’agriculture urbaine, l’achat local et les saines habitudes de vie.