L’agrile du frêne est un insecte ravageur qui a tué à ce jour des millions de frênes en Amérique du Nord.

L’agrile du frêne arrive à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — L’agrile du frêne, cet insecte ravageur qui a tué des millions de frênes en Amérique du Nord depuis dix ans, est désormais présent à Trois-Rivières. La Ville a confirmé la présence d’un foyer d’infestation au parc Antoine-Gauthier, dans le secteur Pointe-du-Lac.

Le foyer a été découvert en mars dernier. Des échantillons ont été envoyés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, qui a authentifié l’ADN des larves récoltées après l’écorçage comme étant des larves d’agrile. Il s’agirait pour le moment du seul foyer d’infestation en sol trifluvien.

La Ville déclenchera sous peu son plan d’action pour minimiser les dégâts causés par l’insecte. Les détails seront communiqués au moment opportun. Toutefois, les citoyens ayant des frênes sur leurs terrains et qui sont inquiets peuvent communiquer avec le centre de services aux citoyens au (819) 379-3733.

Par ailleurs, la Ville participera à un projet pilote en collaboration avec GDG Environnement, l’Institut national de la recherche scientifique et Environnement Canada. Des tests seront réalisés afin d’homologuer un traitement aux champignons contre l’agrile. GDG Environnement sera au parc Antoine-Gauthier le 18 avril pour effectuer des tests et former des techniciens.