De gauche à droite: Robert Landry, maire de Saint-Étienne, France Beaudry, directrice de l'école Ami-Joie-et-des-Grès, Claude Lessard, président de la commission scolaire. À l'avant, les élèves de maternelle Emrick Bourassa et Lya-Bella Lynch et leur enseignante, Guylaine Lemay.

L'actualité régionale en bref

Nouveau parc-école des Grès
L'école Ami-Joie-et-des-Grès de Saint-Étienne-des-Grès a récemment procédé à l'inauguration de son tout nouveau parc-école. À cette occasion, on a planté un arbre.
L'aménagement a pu être réalisé grâce à la mesure Embellissement des cours d'école du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.
Le ministère a injecté 25 000 $ dans ce projet. La même somme a été investie par la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. La Municipalité a fourni 15 000 $, l'école 25 830 $ et la Caisse Desjardins de l'Ouest de la Mauricie, 5773 $. 
L'aménagement regroupe des jeux au sol ainsi qu'un module de jeux et de balançoires. Un coin repos a été créé avec tables et petits toits. Un terrain de soccer gazonné avec de nouveaux buts, des paniers de basketball et une clôture viennent compléter le tout.
De gauche à droite: Pierre Giguère, député de Saint-Maurice, Juliette-Fay Beaulieu, Lou Lachance, Guylaine Lessard, directrice, Jean-Yves Laforest, président de la Commission scolaire de l'Énergie et Josette Allard-Gignac, conseillère municipale.
Plus vert à Immaculée-Conception
L'école Immaculée-Conception de Shawinigan a récemment inauguré son nouveau parc-école et selon le souhait des élèves, ce dernier sera vert.
Le concept de la cour d'école a en effet été imaginé par un groupe d'élèves de 5e et 6e années qui désiraient plus de verdure ainsi qu'un module de jeux pouvant s'adapter à tous les groupes d'âge.
Parents et élèves se sont retroussé les manches pour planter une haie de cèdres et un arbre.
Trois bacs de bois ont aussi été installés afin de permettre aux parents et aux enfants de jardiner tout l'été.
D'ailleurs, la cour d'école sera ouverte à toute la communauté, et ce, à l'année.
Le projet a été rendu possible grâce à une contribution du ministère de l'Éducation, de la Commission scolaire, de la Ville de Shawinigan et de Kino-Québec. Plusieurs campagnes de financement ont aussi été organisées par les élèves et le personnel.
Boulevard Raoul-Duchesne: fermeture temporaire d'un tronçon
En raison de travaux d'excavation effectués entre le boulevard Bécancour et l'avenue Georges-E.-Ling, le boulevard Raoul-Duchesne devra être fermé à la circulation, pour ce tronçon, les 19, 20 et 21 juin 2017, et ce, 24 heures sur 24.
Un zumbathon payant
La Fondation Trois-Rivières pour un développement durable a récemment organisé son tout premier zumbathon qui lui permettra de poursuivre sa mission et de faire en sorte que le développement durable devienne un mode de vie pour les Trifluviens.
L'activité, qui a rassemblé une vingtaine de participants, a permis d'amasser 7000 $. Les enchères, qui avaient commencé quelques semaines auparavant, ont permis d'amasser 175 $.
Il est toujours possible de faire un don en se rendant au www.f3rdd.org.
Carmelle Francoeur et Éloi Bourassa
60 ans de mariage
Carmelle Francoeur et Éloi Bourassa, de Saint-Séverin-de-Proulxville, ont uni leur vie le 15 juin 1957. Leurs deux filles, trois petites-filles et quatre arrière-petits-enfants, de même que parents et amis ont récemment souligné en grand leur 60e anniversaire de mariage. On les aperçoit ici à cette occasion.
On retrouve sur la photo Patrick Théorêt, président de la Fondation, Samuel Blouet, coprésident d'honneur (créations Blou), Chantal Brouillette, coprésidente d'honneur (ChabroueArt), Simon Picard-Lagacé, initiateur de l'événement et membre du comité organisateur, Caroline Gélinas et Catherine Adam, du comité organisateur, ainsi que Julie Gagnon, directrice générale de la Fondation.
8482 $ pour la Fondation InterVal
L'événement-bénéfice «Les jardins secrets de Shawinigan» a permis à la Fondation InterVal du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec de recueillir 8482 $ samedi.
Cette somme sera dédiée à l'aide financière directe aux usagers de la région de Shawinigan qui bénéficient des services d'InterVal, un centre de réadaptation en déficience physique rattaché au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.
Par exemple, la Fondation InterVal peut aider à défrayer les coûts de répit parental, de participation à des camps de vacances spécialisés, d'achats d'aides techniques ou d'équipements sportifs spécialisés.
L'activité de samedi prenait la forme d'un souper gastronomique préparé par plusieurs traiteurs, et dont le lieu était tenu secret jusqu'à la dernière minute.
L'événement-bénéfice s'est déroulé sous la coprésidence d'honneur de Chantal Brouillette, artiste peintre de ChaBroueArt, et Samuel Blouet, sculpteur pour création Blou. Un spectacle acoustique de Guy et Cassy a clôturé la soirée.
L'événement était organisé par l'entreprise À table! avec Simon, propriété de Simon Picard-Lagacé. Le comité organisateur s'est dit «très satisfait» de cette première édition et songe à répéter l'expérience l'an prochain.
Marie-Josée Montminy
De gauche à droite: Frédéric Pruvost, directeur de l'école, Émile Blanchette-Houle et le sergent Éric Landry.
Un élève de Jean-Nicolet reçoit une bourse des Forces armées
Un élève de 5e secondaire de l'école Jean-Nicolet, Émile Blanchette-Houle, a été choisi parmi 6000 candidatures pour recevoir une bourse des Forces armées canadiennes.
Ses études seront donc subventionnées par les Forces armées canadiennes par l'entremise du programme de formation des officiers de la Force régulière.
Le jeune homme s'est démarqué des autres en raison de son potentiel de leadership et de ses réalisations.
Il fera ses études postsecondaires dans un programme de la faculté des sciences et génie aérospatial du Collège militaire royal et recevra une formation militaire pendant l'été en plus de perfectionner ses connaissances en anglais et en français.
Il aura aussi l'occasion de participer au programme sportif intégré aux études.
En plus de la subvention, il recevra pendant ses études un salaire débutant à près de 20 000 $ par année, ce qui représente l'équivalent d'une bourse d'études de 110 000 $.
Au terme de sa formation, Émile Blanchette-Houle deviendra un officier du génie aérospatial qualifié des Forces armées canadiennes. Il aura un emploi assuré dans l'organisation dans une position de leadership.