On retrouve le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, qui aide le petit Victor Bourque à effectuer sa glissade, en présence des conseillers municipaux Denis Vouligny et Carmen L. Pratte, ainsi que du président du groupe Fournelle, Jérémie Fournelle.

L'actualité régionale en bref

Patrimoine Bécancour
Patrimoine Bécancour présentera une conférence ayant pour thème Bécancour au temps de la Nouvelle-France le 19 septembre, 19 h 30, à la salle Nicolas-Perrot, à Bécancour. Le conférencier Laurent Deshaies abordera différents sujets dans son exposé. On peut y assister avec des contributions volontaires. Et un cours sur la généalogie sera offert dès le 10 octobre. Il s’agit d’une session de huit rencontres, d’une durée de trois heures chacune. Pour s’inscrire, on contacte directement Rita Bergeron au (819) 233-2680 ou par courriel à rita57@quebecinternet.net. Avant le 15 septembre, le coût est de 160 dollars et après, de 180 dollars.

Parc au Domaine de la Tour
La Ville de Bécancour vient de procéder à l’inauguration du parc de l’avenue des Capucines dans le secteur Sainte-Angèle. Issue d’une volonté du milieu et réalisée par la Ville de Bécancour, cette nouvelle installation incluant des modules de jeux et du mobilier urbain vient réaliser le souhait des résidents du secteur composé d’une grande majorité de jeunes familles avec enfants.

«Située au cœur du Domaine de la Tour, la localisation du parc permettra l’accès facile aux familles établies dans les phases 1 à 6 du projet domiciliaire ainsi qu’aux futurs résidents des phases à venir», se réjouit le promoteur Jérémie Fournelle, qui prévoit déjà une phase 7 de 32 terrains prêts à construire dès le début de 2019.

En plus de la phase 6 du Domaine de la Tour, les phases 1 et 2 du Domaine de l’Île, situé plus à l’est du Plateau Laval, ont connu un très bon succès dans la dernière année. M. Fournelle affirme d’ailleurs que son projet du Domaine de l’Île est vendu à 85 %. Le promoteur est présentement en planification de la phase 3 du projet afin de pouvoir soutenir la demande et offrir aux futurs citoyens une gamme complète de terrains. Depuis 2009, 255 terrains ont été vendus dans l’un ou l’autre de ces deux projets domiciliaires.

De plus, la Ville de Bécancour a, sur la planche à dessin, un projet d’infrastructure afin de pouvoir offrir un accès direct à l’autoroute 30 à partir du Plateau Laval. Cela permettra aux résidents déjà présents d’accéder à l’autoroute sans devoir passer par le boulevard Bécancour.

Parc de la rivière Gentilly
Alors que l’été tire à sa fin, le Parc régional de la rivière Gentilly connaît une hausse d’achalandage autant au niveau du camping que des amateurs de plein air. Maintenant, toute l’équipe se prépare pour recevoir les campeurs d’automne, les adeptes du vélo de montagne, les randonneurs pédestres et équestres, ainsi que tenir l’événement annuel le Défi du Parc de la rivière Gentilly le 15 septembre prochain. Plus de 250 participants auront à défier le Parc en formule triathlon (vélo de montagne, course à pied et kayak), en vélo de montagne ou en course à pied. La date limite des inscriptions se termine le 7 septembre prochain. Quelques places sont encore disponibles (www.defigentilly.com).

Les travaux majeurs qui ont eu lieu l’automne dernier, tels que l’agrandissement du pavillon d’accueil, l’ajout d’un bloc sanitaire et la fosse septique permettent d’accueillir plus de visiteurs.

«Les belles couleurs d’automne valent le coup d’œil, surtout le long de nos nombreux sentiers de randonnée pédestre et équestre ainsi que de vélo de montagne», souligne le directeur par intérim, Claude Grandmont.

Sur la photo, Hector Desrosiers et Élise Boucher De Gonzague, Sophie Lamoureux, propriétaire de Fleuriste Savard, René Laplante et Mireille Livernoche en compagnie de Pierre Châtillion et Louis Caron. Il y a également Claude Demers, photographe et André Laforge.

Souvenirs nicolétains

Le 3 septembre, dans le cadre des rendez-vous des souvenirs nicolétains, un hommage a été rendu à deux personnalités, Louis Caron et Pierre Châtillon. 

Un rendez-vous très branché

Dimanche, les résidents et les visiteurs de Saint-Élie-de-Caxton ont eu droit à un véritable aperçu du futur et ils ont même pu faire l’essai de plusieurs véhicules rechargeables dans le cadre du rendez-vous «Un dimanche branché à Saint-Élie-de-Caxton». Sur place, les gens pouvaient faire des essais routiers avec plusieurs véhicules dont la Tesla, la BOLT EV, la Golf électrique, la Nissan LEAF, la Kia Soul EV, la Honda Clarity, la Volt, la Spark EV, la Hyundai IONIQ, la Focus BEV et finalement, la Cadillac ELR. Il y avait assez de choix pour ravir même les plus difficiles. 

Le parcours ex‌trême d’une longueur de plus de sept kilomètres a donné quelques sueurs froides aux participants.
L’endurance, la détermination et la volonté des participants ont été mises à rude épreuve.

Des participants qui n’ont pas froid aux yeux

Samedi, plus de 1000 personnes ont participé à la grande course à obstacles Rushwood Race sur un terrain aménagé pour des épreuves de type militaire à Saint-Édouard-de-Maskinongé.
Le parcours ex‌trême d’une longueur de plus de sept kilomètres a donné quelques sueurs froides aux participants. Ces derniers ont d’ailleurs entamé leur journée par un camp des recrues avec un échauffement de type militaire mené par des instructeurs des plus coriaces.
Les participants ont pu rencontrer sur place Rose-Marie Jarry, une athlète professionnelle des courses à obstacles. L’endurance, la détermination et la volonté des participants ont été mises à rude épreuve lors de l’événement, mais c’est avec beaucoup de fierté que plusieurs ont franchi la ligne d’arrivée.

Accident avec blessés mineurs sur la 40

Un accident impliquant un véhicule lourd et deux voitures est survenu lundi vers 17 h 15 sur l’autoroute 40 à la hauteur du kilomètre 199. Malgré la violence de l’impact, les passagers n’ont subi que des blessures mineures.Plusieurs minutes ont été nécessaires pour évacuer les passagers des véhicules. La circulation a été perturbée sur plusieurs kilomètres forçant les automobilistes à faire preuve de patience et de courtoisie.

Voleur de véhicule intercepté

Un individu a été arrêté par les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières dimanche vers 15 h 30 pour vol de véhicule, délit de fuite, conduite dangereuse et conduite avec les facultés affaiblies.

C’est une policière qui se trouvait immobilisée au feu rouge à l’intersection du boulevard Gene-H. Kruger et Marion qui a remarqué le comportement suspect du conducteur du véhicule. Ce dernier a tourné rapidement en passant près de l’autopatrouille en montant sur le terre-plein. Le véhicule suspect aurait ensuite tenté de contourner un autobus de la STTR, qu’il a embouti à l’arrière.

«Alors que la policière tentait de le rejoindre, l’individu a abandonné le véhicule et il a pris la fuite dans le parc Laviolette. Il a finalement été arrêté quelques instants plus tard», explique Luc Mongrain, sergent aux relations publiques et communautaires de la police de Trois-Rivières.

Il ajoute que l’enquête a permis d’apprendre que le suspect venait tout juste de voler le véhicule dans le stationnement du restaurant Le Sieur de Laviolette. Une fois au quartier général, le suspect, un homme de 24 ans, a échoué l’alcootest. Il est demeuré détenu et comparaîtra mardi au palais de justice.