La grande guignolée des médias Mauricie et Centre-du-Québec battra son plein pour une 16e année de suite ce jeudi 8 décembre de 6 h à 18 h dans 72 points de collectes.

L'actualité régionale en bref

16e guignolée des médias
La grande guignolée des médias Mauricie et Centre-du-Québec battra son plein pour une 16e année de suite ce jeudi 8 décembre de 6 h à 18 h dans 72 points de collectes, principalement situés en sol mauricien.
Une dizaine d'organismes, 19 médias et un peu plus de 500 bénévoles mettront l'épaule à la roue avec pour objectif de dépasser les chiffres de 2015, c'est-à-dire 5200 paniers de Noël.
L'édition 2016, se déroulant sous la présidence d'honneur de la chanteuse country saint-titienne Cindy Bédard, a conservé la ligne directrice de l'année dernière, soit Le visage de la pauvreté change.
Ce thème s'explique par le fait que des gens ayant un boulot font désormais appel à des organismes d'aide alimentaire afin de pouvoir boucler leur budget.
Le maire Yves Lévesque est entouré de Jacques Veillette et de Claude Fortin, deux bénévoles du Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières qui offrent un précieux coup de main depuis deux décennies.
Fonds d'aide des bingos: 145 000 $ pour 41 organismes
Quarante et une associations reconnues par la Ville de Trois-Rivières ont reçu une enveloppe totalisant 145 000 $, mardi, dans le cadre du Fonds d'aide des bingos de la cité de Laviolette pour l'automne 2016. Ces subventions donnent suite à la soumission d'un projet de chacune des organisations. 
Depuis la création du Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières, en 1997, la somme de 4 497 000 $ a été remise à divers organismes de la métropole mauricienne.
Les membres du comité invitent d'ores et déjà les associations accréditées à soumettre leurs projets en vue de la prochaine distribution d'allocations qui se déroulera au printemps prochain. La date limite des inscriptions a été fixée au 15 avril 2017.
Par ailleurs, le maire Yves Lévesque a profité de l'événement pour souligner les 20 ans de bénévolat de deux pionniers du Fonds d'aide des bingos, soit Claude Fortier et Jacques Veillette.
1,29 % sur 5 ans pour les cadres supérieurs
La Ville de Trois-Rivières vient d'adopter une nouvelle politique de rémunération pour ses 14 cadres supérieurs au sujet de leur rémunération pour la période de 2016 à 2020. En moyenne, l'augmentation accordée se situe à 1,29 % annuellement, un effort que le maire Yves Lévesque a salué, indiquant qu'il s'agissait d'un bel effort pour permettre une économie à long terme pour la Ville. 
Pour 2016, une augmentation de 2,5 % a été allouée aux cadres supérieurs. Toutefois, ils connaîtront un gel salarial en 2017, puis des augmentations de 1,9 % sur les trois années suivantes jusqu'en 2020.
Par contre, des concessions ont également été faites, ce qui permet de chiffrer à 1,29 % l'équivalent de l'augmentation salariale, indique le maire. Parmi ces concessions, notons que les cadres supérieurs ont renoncé à leur régime d'assurances après leur retraite, ce qui représentera une économie substantielle pour la Ville, croit Yves Lévesque. La participation de la Ville à l'assurance collective a également été plafonnée. 
«Je veux remercier les cadres supérieurs pour l'effort qu'ils ont fait et qui permet pour nous de dégager une certaine marge de manoeuvre. Ils ont fait leur effort et c'est tout à leur honneur», croit Yves Lévesque.
Sur la photo : André Gauvin, Julie Boulet, députée de Laviolette, Jean-Guy Gauvin, organisateur du dîner et propriétaire de L. Gauvin pro Nature, Caroline Bérubé, présidente de la Fondation, et Normand Beaudoin, maire de La Tuque.
2000 $ pour la Fondation pour la santé du Haut Saint-Maurice
Le dîner des amis de chez Gauvin est une véritable tradition dans le Haut Saint-Maurice. L'activité, réservée aux hommes, est toujours aussi populaire.
Plus de 150 personnes ont participé à la 11e édition de l'événement. Les organisateurs ont remis un chèque de 2000 $ à la Fondation pour la santé du Haut Saint-Maurice. (Audrey Tremblay)
Le spectacle <em>Noël Parle-moi</em> était présenté mercredi soir au foyer de la salle Thompson.
Noël parle-moi
Le spectacle Noël Parle-moi était présenté mercredi soir au foyer de la salle Thompson. Ce spectacle, mis sur pied par Patricia Powers mettait en vedette Fabiola Toupin, Sylvie Tremblay, Monique Fauteux, le groupe Trop loin d'Irlande, le comédien Sylvain Larocque, la chorale Coeur Amis ainsi que Daniel Brouillette réunis autour de textes originaux et d'airs traditionnels de Noël.
L'unique représentation de ce spectacle s'est déroulée à guichets fermés.