L'actualité régionale en bref

Capsule vidéo sur la persévérance scolaire

Le comédien Rémi-Pierre Paquin a participé jeudi au tournage d’une capsule vidéo sur la persévérance scolaire. Ce tournage a eu lieu à l’école Dominique Savio, une des deux écoles qui avaient remporté le grand prix lors du concours Une histoire de persévérance scolaire où les élèves devaient proposer une synopsis. Ce concours était organisé par la Table régionale de l’éducation de la Mauricie. Les Journées de la persévérance scolaire auront lieu du 11 au 15 février prochain et le porte-parole national est le joueur de football des Chiefs de Kansas City dans la NFL et médecin, Laurent Duvernay-Tardif. L’enseignante Jasmine Nadeau est aux côtés sur la photo de Jean-Nicolas Lefebvre et du comédien Rémi-Pierre Paquin.

Encore les autobus

Un autre usager a apporté de l’eau au moulin dans la réflexion en cours à la Régie de transport en commun de Shawinigan pour mieux répondre aux besoins des usagers. Lors de la dernière séance publique régulière, André Thibodeau a déposé une nouvelle pétition de 340 signataires pour améliorer le service. 

Les utilisateurs souhaitent notamment que le transport en commun débute à 6  h plutôt qu’à 6 h 55, que le circuit 1 soit prolongé jusqu’à 21 h en semaine et que le service soit maintenu lors des jours fériés. Les usagers aimeraient que le circuit 3 débute plus tôt et se termine plus tard le dimanche. L’acquisition d’autobus électriques et l’ajout d’abribus font aussi partie des recommandations. 

«L’utilisateur doit être au centre des services», croit M. Thibodeau. «Le service d’autobus doit s’adapter aux besoins des usagers et non l’inverse.»

Le maire, Michel Angers, a rappelé que la RTCS se penchait sur le dossier, mais glisse qu’il s’agit aussi d’une question de budget.

Sainte-Ursule: quelque 5500 $ amassés

La soirée-bénéfice mettant en vedette l’humoriste Réal Béland à Sainte-Ursule a permis d’amasser quelque 5500 $.

Quelque 300 personnes ont répondu à l’invitation lancée par le Comité d’accueil et de développement ursulois. Le succès de cette soirée composée d’un souper et d’un spectacle permet à ce comité de recevoir 4500 $ pour le développement de ses activités. Le comité remet 15 % des recettes à Opération 

Enfant Soleil, ce qui représente près de 1000 $.

Quelque 20 bénévoles ont donné de leur temps pour faire de cet événement un succès.

La formule devrait être ramenée en 2019.

Des campings de la région honorés

Trois campings de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont reçu un prix lors du Gala des Prix de l’Excellence de Camping Québec, le 27 octobre dernier, à Québec. 

Les campings Belle Montagne, à Saint-Paulin, Les Lions d’Or, à Saint-Étienne-des-Grès, et Saint-Marjorique, à Saint-Marjorique-de-Grantham, ont reçu l’un des 34 prix «Bâtisseur d’aujourd’hui» décernés par Camping Québec. Ce prix vise à souligner les investissements réalisés par les campings, notamment pour augmenter leur capacité d’accueil ou améliorer leurs infrastructures et aires de loisir. 

Le camping Les Lions d’Or a investi 29 113 $ pour la création d’un casse-croûte, d’un parc de jeux d’enfants, l’aménagement d’une cascade d’eau à la piscine, un espace dédié à la massothérapie et le réaménagement de sites de camping. Le camping Belle-Montagne a pour sa part investi 80 000 $ sur le réaménagement de son terrain, la rénovation d’une salle, du restaurant et de ses chalets. Le camping Saint-Majorique a pour sa part investi 150 000 $, notamment sur l’accueil et la guérite du terrain. Selon Camping Québec, les propriétaires de campings investissent en moyenne 164 000 $ par année sur leur terrain. La somme des investissements réalisés en 2018 par les 34 campings récipiendaires des prix Bâtisseurs d’aujourd’hui s’élève à 6,3 millions $. 

Un bénévole du camping Les Lions d’Or, Yves Montembault, a également été honoré au Gala pour son implication. 

Portes ouvertes au Collège Laflèche

Le Collège Laflèche tiendra une journée portes ouvertes le dimanche, 11 novembre.

Le public est invité à découvrir les programmes d’études et des visites guidées sont également au programme, ce qui permettra de découvrir notamment l’atelier de fabrication numérique Lab321.

Diverses conférences sont également au programme de la journée selon l’horaire suivant: 11 h, sciences de la nature, 11 h 30, cote R, 12 h, sciences humaines, 13 h, sciences de la nature, 13 h 30, cote R et 14 h, sciences humaines.

Le programme Archives médicales —  intensif sera présenté lors d’un atelier en ligne, entre 13 h et 15 h. Il sera possible de se connecter à distance pour participer à cet atelier en direct avec les professeurs.

Les personnes intéressées qui ne peuvent se déplacer pourront clavarder en ligne avec l’équipe du Laflèche au cours de la journée portes ouvertes via le Messenger du Collège Laflèche.

Les détails de la journée figurent sur le site web du Collège Laflèche.

Un nouveau directeur général à Saint-Élie-de-Caxton

Saint-Élie-de-Caxton a un nouveau directeur général en la personne de Benoît Gauthier.

Ce dernier est entré en poste le 17 septembre. Historien de formation, il a dirigé la Corporation des fêtes du 375e anniversaire de Sorel-Tracy en 2017. Il est connu en Mauricie pour avoir été le directeur des arts et de la culture de la Ville de Trois-Rivières de 2012 à 2015. Il a aussi été le directeur général du Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières (renommé Musée Pop) de 2005 à 2012 et le président du conseil d’administration de Tourisme Mauricie.

«On voulait quelqu’un qui avait de l’expérience du monde municipal. En plus, il a de l’expérience en tourisme. On ne cherchait pas nécessairement ça comme expérience, mais il l’a!», mentionne le maire de Saint-Élie, Robert Gauthier.

Dix-neuf personnes ont déposé leur candidature pour obtenir ce poste.

Saint-Élie était sans dg en titre depuis le départ de Manon Shallow au printemps. Carolle Perron a assumé l’intérim à cette fonction.

Livraison de paniers bio à Chavigny

L’école Chavigny s’est alliée à la ferme La Chouette Lapone de Saint-Séverin pour vendre des paniers de légumes bio, vendredi, dans le cadre de la campagne de financement Écoles enracinées. Sur la photo: Kim Rivard-Couture, enseignante, Annie Julien, enseignante et responsable du projet, Lee-Ann Thiffault, étudiante, Geneviève Châtelain, conseillère aux projets éducatifs chez Équiterre, Sébastien Dumais, propriétaire de la ferme La Chouette Lapone, et Élisa Champagne, étudiante. 

La tournée qui a du chien à Shawinigan

La Fondation Mira s’est arrêtée à Shawinigan lundi dans le cadre de la Journée qui a du chien. Des bénévoles ont recueilli les dons aux automobilistes à l’occasion de barrages tenus à deux intersections de la ville. Daniel Bonin et son chien Mira Mlle Caddo étaient d’ailleurs aux coins des rues Saint-Paul et Champlain pour l’occasion. Les bénévoles ont pu récolter près de 4000 $. La Fondation Mira est très active dans la région. En tout, sept chiens-guides, dix chiens d’assistance, deux chiens de réadaptation, un chien du programme de surdité et onze chiens pour familles avec des enfants atteints du spectre de l’autisme sont présents en Mauricie et au Centre-du-Québec.