L'actualité régionale en bref

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste

La Foire s’installe au centre-ville de Trois-Rivières

La Foire, un marché éphémère offrant une vitrine aux artisans de la relève, s’est ouverte vendredi à la coop Le 507, sur la rue Saint-Georges, à Trois-Rivières. Pendant toute la fin de semaine, une vingtaine d’artisans y présenteront leurs créations, dont des accessoires de bois et de céramique et des produits pour le corps et pour la maison. Il sera également possible de voir des démonstrations et de participer à des mini ateliers à la coop Le 507. Celle-ci ouvrira d’ailleurs son nouveau café l’Estrade populaire pour l’occasion. Les visiteurs pourront également déguster un verre de vin chaud, de la bière de la microbrasserie Le Temps d’une Pinte, des sandwiches au fromage fondu préparés par la fromagerie Le Baluchon et des biscuits de La Fabrique gourmande. La série de concerts Les feux de forêt dans le désert seront également de retour pour une 10e année, avec un spectacle samedi, à 20 h, au 505 rue Saint-Georges. La Foire se poursuit samedi, de 10 h à 18 h, et dimanche, de 10 h à 16 h. 

Feu de circulation

Un nouveau feu de circulation sera bientôt implanté à l’intersection du boulevard des Chenaux et de la rue des Balkans, à Trois-Rivières. Cette construction est devenue nécessaire en raison de l’augmentation du flot de circulation généré notamment par le nouveau développement commercial et résidentiel Odacité, à cette hauteur.

Le conseil municipal a voté, mardi dernier, un règlement d’emprunt de 856 000 $ afin d’implanter ces feux de circulation, d’ajouter une voie de virage protégée et construire des îlots centraux.

Selon la Ville, le promoteur responsable de ce développement commercial avait demandé cette installation il y a quelque temps déjà, estimant que le flot de circulation était assez important pour justifier un feu de circulation. Des études ont par la suite été menées, et le rapport en découlant a convaincu la Ville d’aller de l’avant avec les travaux. On indique par ailleurs que le promoteur épongera 24 % de la facture pour cette installation. 

Le règlement d’emprunt ayant été approuvé, la Ville ira très rapidement en plans et devis afin de prévoir le chantier, qui devrait se tenir au cours de l’été 2020.

Programme d’accès à la propriété

Dans la foulée du Plan de revitalisation du Bas-du-Cap, élaboré au cours des derniers mois et présenté il y a environ deux semaines, la Ville de Trois-Rivières va de l’avant avec l’implantation d’un programme d’accès à la propriété pour ce secteur de Trois-Rivières.

Le conseil municipal de Trois-Rivières a en effet entériné le règlement permettant l’établissement de ce programme. 

Le programme d’accès à la propriété prévoit donc que la Ville couvrira 5 % du coût d’acquisition d’une propriété dans le secteur du Bas-du-Cap, jusqu’à concurrence de 7000 $. Les personnes qui souhaitent pouvoir bénéficier de ce programme doivent être soit des premiers acheteurs, ou encore ne pas avoir été propriétaire au cours des cinq dernières années.

Par ailleurs, le nouveau propriétaire qui bénéficiera de cette aide financière devra occuper l’immeuble pendant un minimum de trois ans après son acquisition. 

Commissaires et employé honorés

Lors de sa récente soirée de l’Ordre du mérite, la Fédération des commissions scolaires du Québec a honoré un membre du personnel, Yvan Beauregard, gestionnaire récemment retraité, et deux commissaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Georgette Bazinet et Claude Alarie. La médaille de bronze qu’ils ont reçue est remise aux personnes ayant consacré une partie importante de leur vie au monde de l’éducation, soit au niveau régional ou au niveau local.

Entre autres, M. Beauregard s’est impliqué auprès de la Fédération à titre de représentant régional pour partager son expertise en matière de ressources humaines et de relations de travail. Si Mme Bazinet représente fièrement les intérêts des parents et des citoyens de son milieu en étant la porte-parole de la région de Maskinongé, M. Alarie alimente les discussions et éclaire les décisions prises par le Conseil depuis plusieurs années, étant un ardent défenseur de l’école publique.