Daniel Ricard

L'actualité régionale en bref

Mission accomplie pour Daniel Ricard
Le Latuquois Daniel Ricard a relevé tout beau défi récemment. Il a complété les sept étapes dans sept sites différents en sept jours lors de la première édition du Québec Singletrack Expérience. Il était le seul représentant de la région à prendre le départ. Parmi les destinations on retrouvait notamment la Vallée Bras-du-Nord, Lac-Beauport et Lac-Delage, mais c'est la course du Mont-Sainte-Anne qu'il a préféré, un moment fort de son expérience. L'événement est destiné à la fois aux cyclistes élites et aux amateurs. Il s'agissait d'une belle opportunité pour le Latuquois d'une quarantaine d'années de se mesurer à des athlètes de haut niveau.
Un «Tricotons» pour unir les générations
Les amateurs de tricot sont conviés pour une deuxième année consécutive à participer au «Tricotons» de L'Angélaine le dimanche 27 août au quai de Sainte-Angèle à Bécancour.
L'activité, qui se déroulera de 13 h à 16 h 30, fait d'ailleurs partie intégrante de la programmation de Quai en fête. Il s'agit d'une chance unique de découvrir un nouveau hobby, de créer des liens avec des gens passionnés, d'échanger des secrets et de transmettre cet art manuel aux plus jeunes. L'an passé, pas moins de 100 personnes étaient venues tricoter et crocheter. Dans le but de perpétuer l'art du tricot, L'Angélaine et Quai en fête ont décidé de répéter l'expérience cet été. L'entrée est gratuite.
Une invitation spéciale est lancée aux clubs de tricot et aux Cercles de fermières. Des ateliers de tricot seront aussi offerts gratuitement à ceux qui veulent apprendre. Les tricoteurs et tricoteuses de la rive nord sont par ailleurs invités à monter à bord de la navette fluviale en partance du port de Trois-Rivières pour se joindre au rassemblement. En cas de pluie, l'activité aura lieu sous le chapiteau déjà présent au quai de Sainte-Angèle. Notons aussi que la boutique L'Angélaine vendra sur place du matériel pour le tricot.
Prévention sur les chantiers dans la régio: 49 chutes l'an dernier
L'an dernier, pas moins de 49 chutes de hauteur sur les chantiers ont été répertoriées dans la région de la Mauricie-Centre-du-Québec, sur un total de quelque 700 annuellement au Québec. D'où la campagne de sensibilisation amorcée par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail, avec la fin des vacances de la construction.
Avec des milliers de travailleurs qui regagnent les chantiers, la CNESST tient à rappeler aux employeurs et aux travailleurs l'importance de prendre tous les moyens pour prévenir les accidents du travail, en particulier les chutes de hauteur. Les conséquences peuvent être multiples: fractures, déchirures, entorse, foulure, voire décès.
Lors de travaux en hauteur, il faut s'assurer d'utiliser de l'équipement d'accès qui offre un plancher de travail stable, ceinturé d'un garde-corps, comme une plateforme élévatrice.
En utilisant ce type d'appareil, le travailleur est protégé contre les chutes dès qu'il quitte le sol. De plus, il peut effectuer son travail efficacement dans une position plus confortable et moins contraignante que dans une échelle. Pour en savoir plus sur les chutes de hauteur et les accessoires à utiliser pour les prévenir, on peut visiter le www.dangerconstruction.ca.