L'actualité régionale en bref

Le Souper encan rapporte 16 600 $
Sur la photo, de gauche à droite: Josia Jutras, stagiaire à la Fondation, Céline Leboeuf, membre du CA, Lucie Lacoursière, présidente de la Fondation, Bryan Dubois-Bourque, membre du CA, Luc Gélinas, membre du CA, Mélanie Lavoie, agente de bureau, Sylvie Lemay, directrice de la Fondation et Étienne Desfossés, président sortant de l'AGÉ.
Le Souper encan de la Fondation du Collège Laflèche a permis d'amasser 16 600 $. Il s'agissait d'un encan silencieux interactif sur supports numériques et d'un encan crié par Me François Vigeant.
25 villes passent à l'action
Le Forum développement durable 2017 aura lieu les 5 et 6 septembre au Carré 150 et au Centre de congrès Le Victorin à Victoriaville. Composé de la Ville hôtesse, de l'UQTR, de Réseau Environnement et de l'UMQ, le comité organisateur a préparé un nouveau concept pour cette quatrième édition.
Ce concept tourné vers l'action met à profit l'expertise des entreprises et des chercheurs afin de créer des solutions innovantes aux enjeux municipaux liés au développement durable.
«Voilà un événement qui démontrera que les villes sont des véhicules d'innovation extraordinaires pour les institutions et entreprises locales. Le forum donnera la chance aux participants de jouer un rôle de décideur et de concrétiser des idées porteuses en termes de durabilité économique, sociale, environnementale et entrepreneuriale», a commenté le professeur titulaire de la chaire de recherche industrielle en environnement et biotechnologie et cotitulaire de la chaire recherche industrielle sur la bioénergie et la bioéconomie régionale à l'UQTR, Simon Barnabé.
Plus de 25 municipalités ont confirmé leur présence à ce jour et le comité organisateur ouvre cinq nouvelles places pour des villes qui souhaiteraient participer à l'événement. Il est possible de s'inscrire au www.forumdd.ca.
«Les municipalités sont, plus que jamais, des partenaires de premier plan pour créer des milieux de vie de qualité qui conjuguent croissance économique, acceptabilité sociale et protection de l'environnement, au bénéfice de l'ensemble des citoyennes et des citoyens», a fait savoir le président de la Commission de l'environnement de l'UMQ, Denis Lapointe.
«Que l'on parle de réchauffement climatique, de traitement des eaux usées ou de préservation des milieux humides, c'est d'abord et avant tout par des actions des communautés locales que nous pouvons aujourd'hui avoir, comme société, un impact global», conclut le maire de Salaberry-de-Valleyfield. 
Sandra Dessureault est devenue la 44e présidente de la SSJB de la Mauricie.
SSJB de la Mauricie: Sandra Dessureault à la présidence
À l'occasion de l'assemblée générale annuelle, Sandra Dessureault est devenue la 44e présidente de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie. Elle succède ainsi à Roger Kemp qui a occupé cette fonction durant trois mandats successifs d'un an, soit de 2014 à 2017.
«Mon attachement à la SSJB de la Mauricie est très grand. La mission qu'elle porte rejoint mes valeurs et me permet d'appuyer des actions concrètes pour la vitalité de notre langue et de notre patrimoine, tout en contribuant à la construction de notre pays. Je désire poursuivre mon implication et contribuer au développement de notre organisme ainsi que de notre région», a-t-elle mentionné à la centaine de délégués.
Cette résidente de Saint-Narcisse oeuvre depuis plus de dix ans au sein de la SSJB de la Mauricie, que ce soit à l'échelle locale à titre de secrétaire et lors d'activités offertes à la communauté, ou à l'échelle régionale à titre d'administratrice au conseil d'administration de la SSJB Mauricie en tant que vice-présidente (2014-2017), présidente du comité de protection et de valorisation de la langue française (2014-2017) et présidente (2011-2014).