Sur la photo, on voit Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson Mauricie et Centre-du-Québec, Geneviève Marchand, responsable des communications et du financement à Moisson, Claudia Boisvert, coordonnatrice du développement philanthropique pour la SPA Mauricie, Marco Champagne, directeur général de la SPA Mauricie, Daniel Cournoyer, président du conseil d’administration de la SPA Mauricie et Carlo, un husky croisé présentement à la recherche d’une famille.
Sur la photo, on voit Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson Mauricie et Centre-du-Québec, Geneviève Marchand, responsable des communications et du financement à Moisson, Claudia Boisvert, coordonnatrice du développement philanthropique pour la SPA Mauricie, Marco Champagne, directeur général de la SPA Mauricie, Daniel Cournoyer, président du conseil d’administration de la SPA Mauricie et Carlo, un husky croisé présentement à la recherche d’une famille.

L'actualité en bref

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste

TROIS-RIVIÈRES

La SPA Mauricie redonne au suivant

La Société protectrice des animaux de la Mauricie a récemment fait don à Moisson Mauricie et Centre-du-Québec de plusieurs sacs de nourriture pour animaux. En effet, la SPA Mauricie reçoit chaque année en don des sacs de nourriture qui sont mal étiquetés ou légèrement abîmés. Or, elle en a reçu cette année plus qu’à l’habitude, ce qui fait qu’en cette période des Fêtes, l’organisation choisit de redonner au suivant en fournissant le surplus à Moisson Mauricie, qui pourra le distribuer aux familles dans le besoin qui possèdent un animal de compagnie. 

Nouvelle cohorte en montage mécanique en aéronautique

Connaissant une croissance de ses activités, l’entreprise trifluvienne AAR s’associe avec l’École des métiers de l’aérospatiale de Montréal (EMAM) pour tenir une cohorte en montage mécanique en aéronautique à l’aéroport de Trois-Rivières et ainsi la rendre encore plus attrayante.

Cette formation débutera le 27 janvier et durera dix mois. Elle sera donnée dans les locaux de l’EMAM, tout près de ceux d’AAR. Les mécaniciens-monteurs sont responsables de fabriquer, assembler, inspecter et réparer les nombreuses composantes des aéronefs, dont des avions de ligne. AAR s’engage à offrir des stages aux étudiants de même qu’à leur offrir un emploi pendant et après leurs études. Et les conditions de travail sont plutôt avantageuses.

L’entreprise remboursera également, sous certaines conditions, les frais de scolarité et le matériel scolaire. Ceux et celles qui sont intéressés peuvent obtenir davantage d’informations à cohorte.aar3r.com.

400 000 $ pour planter des arbres

Le conseil municipal de Trois-Rivières a entériné une résolution permettant l’emprunt de 400 000 $ afin de procéder à de la plantation d’arbres en 2020. Cette mesure émane de l’adoption du budget 2020, le 9 décembre dernier, une mesure qui a été incluse dans le budget pour l’année à venir. Le déploiement technique entourant cette plantation de même que les endroits où de nouveaux arbres seront plantés resteront toutefois à être définis au cours des prochaines semaines.

Nomination à la Direction de la police

M. Maxime Gagnon vient d’être nommé au poste de directeur adjoint de la Direction de la police de Trois-Rivières. La nomination a été entérinée par le conseil municipal de Trois-Rivières mardi soir. À l’emploi de la police de Trois Rivières depuis 1998, d’abord avec la police de Trois-Rivières-Ouest puis intégré à la Sécurité publique lors de la fusion, M. Gagnon occupait jusqu’à tout récemment la position de capitaine aux Normes professionnelles et développement organisationnel. M. Gagnon viendra donc épauler le directeur René Martin dans son mandat à la Direction de la police de Trois-Rivières.

Invitation pour les 11 à 15 ans

La bibliothèque Gatien-Lapointe convie les jeunes de 11 à 15 ans au 6 à 10 du Repère, une activité qui se tiendra le samedi 18 janvier à 18 h. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la Nuit de la lecture et propose une grande fête gratuite aux adolescents, leur faisant découvrir la nouvelle zone aux repères culturels, en plus d’avoir un accès privilégié à toute la bibliothèque. L’espace sera pour l’occasion transformé en lieu récréatif avec musique, danse, production vidéo, jeux vidéo, jeux de société, bar à bonbons, rallye, ateliers de fabrication de macarons et de baume à lèvres, vélo smoothies etc. Les participants pourront aussi rencontrer Massi Mahiou, youtubeur populaire et animateur jeunesse à Radio-Canada.

L’inscription est obligatoire, car le nombre de participants est limité à 100. On peut réserver au comptoir de l’une des cinq bibliothèques de Trois-Rivières, par téléphone au (819) 372-4615 poste 5, ou encore en écrivant à biblioanimation@v3r.net.

104 bougies pour Noëlla Lefebvre-Trottier

Le 22 décembre sera une journée bien spéciale à la résidence Mava du secteur Cap-de-la-Madeleine de Trois-Rivières. Une des résidentes, Noëlla Lefebvre-Trottier, célébrera son 104e anniversaire de naissance. Cette mère de cinq enfants a aussi 9 petits-enfants, 18 arrière-petits-enfants et un arrière-arrière-petit-enfant.

Noëlla Lefebvre-Trottier

LA TUQUE

Prudence lors des déplacements à Rapide-Blanc

Hydro-Québec invite à la prudence lors des déplacements sur les routes d’accès vers la centrale et le village de Rapide-Blanc, en Haute-Mauricie. La société d’État rappelle que dans le cadre du projet de réhabilitation de la centrale de Rapide-Blanc, certains travaux en cours entraînent une augmentation de la circulation.

Hydro-Québec a rappelé plusieurs règles de sécurité à suivre afin d’assurer une «cohabitation sécuritaire des différents usagers dans le secteur de la centrale et du village».

On demande de respecter la signalisation routière et de chantier, de porter un casque de sécurité lors des déplacements en véhicule hors route, d’utiliser les sentiers aménagés pour les amateurs de véhicule hors route, de s’assurer d’être vu par les autres usagers en tout temps et lors de manœuvres particulières, d’utiliser le service radio général («CB») pour signaler sa présence tous les deux kilomètres sur le canal 10, d’utiliser les espaces de stationnement aménagés afin de laisser les voies d’accès libres en tout temps et de faire preuve de courtoisie et de civilité dans les échanges.

Hydro-Québec rappelle qu’elle effectue le déneigement de la route menant à Rapide-Blanc ainsi que des espaces de stationnement supplémentaires au village de Rapide-Blanc et entre les kilomètres 25 et 26 à proximité de la centrale de la Trenche.

«Le déneigement des espaces de stationnement des villégiateurs et des associations sont la responsabilité de ceux-ci», a indiqué Hydro-Québec.

Huit organismes se partagent plus de 3000 $

La députée de Laviolette−Saint-Maurice Marie-Louise Tardif a fait une nouvelle annonce concernant le programme de soutien à l’action bénévole. Elle a remis différentes sommes d’argent à huit organismes de la région de La Tuque qui se partageront plus de 3000 $. Les organismes qui ont reçu de l’aide sont le club de ski de fond La Tuque Rouge, le club des Trois raquettes, le Toit de l’Amitié, le club de l’Âge d’or La Tuque, l’Escadron 646 des cadets de l’aviation de La Tuque, le Centre d’activités populaires et éducatives, le Centre d’études collégiales de La Tuque du Cégep de Shawinigan et la municipalité de La Bostonnais.

Derrière: Michel Plante, Jimmy Lessard, Melody Parvy Terter, Louise Armstrong. Devant: Yves Greffard, Sonia Lavoie, Claude Philibert, Louise Matte-Leclerc, la députée Marie–Louise Tardif et Sonia Plamondon.

BÉCANCOUR

Dévoilement des résultats du forum citoyen

La Ville de Bécancour a procédé mercredi au dévoilement des résultats du Forum citoyen, soit les idées exprimées lors de la consultation citoyenne tenue le 28 octobre 2019, au Faubourg Mont-Bénilde, ainsi que celles exprimées, par la suite, sur le site Internet et la page Facebook de la Ville de Bécancour.

Sous le volet Amélioration et bonification, on souhaite de la sécurité, de l’interconnectivité des différents secteurs de la ville et des services offerts sur les circuits du réseau cyclable et piétonnier. Tout comme on veut des parcs et espaces verts multifonctionnels et intergénérationnels.

Du côté de la Diversification et création, on parle de piste d’hébertisme, sentiers pédestres, jardins communautaires éducatifs et animés, d’accès aux cours d’eau en kayak, canot, paddleboard, etc. et d’activités hivernales.

Sous la rubrique Communication et promotion, on aimerait promouvoir tout ce qui se fait dans la communauté de Bécancour concernant les saines habitudes de vie.

Dédier une personne à l’organisation d’activités physiques sous forme d’évènements ou de rendez-vous tenus de façon régulière: voilà ce qui est suggéré sous le volet Animation et programmation.

«Cette synthèse d’idées servira de guide en ce qui a trait à la réalisation de la stratégie 4.1 du Plan stratégique de développement durable de la Ville de Bécancour. Cette stratégie vise à valoriser les saines habitudes de vie dans notre milieu», a-t-on précisé.
Les informations sont disponibles au www.valeurcollective.net et au  www.becancour.net.