La microbrasserie le Temps d’une Pinte célèbre son 6e anniversaire.
La microbrasserie le Temps d’une Pinte célèbre son 6e anniversaire.

L'actualité en bref

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste

Le Temps d’une Pinte fête ses six ans

TROIS-RIVIÈRES — Cela fait six ans que Le Temps d’une Pinte a commencé ses activités. La microbrasserie du centre-ville de Trois-Rivières entend souligner l’événement tandis que l’on annonce un «weekend anniversaire des plus festifs», les 24, 25 et 26 janvier. La coopérative profite de l’occasion pour lancer la WabassØl, une bière nordique, fruit d’une association avec Guillaume B. Parenteau et Maxime Vincent, deux entrepreneurs de la région. La dernière-née est brassée avec les épices du gin de la Distillerie Wabasso et est fermentée sur des levures norvégiennes, fait-on valoir.

Signe que le populaire pub de quartier désire poursuivre sur sa lancée, on souligne que le pont de bière passe de 12 à 16 lignes. On promet par ailleurs des prestations musicales et un menu spécial pour la fin de semaine festive.

«Il n’y a rien de trop beau pour la classe ouvrière !», clament les coopérants.

Coup de pouce d’Olymel à Moisson

TROIS-RIVIÈRES — Pour une troisième année consécutive, Moisson Mauricie/Centre-du-Québec, qui est membre du réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ), pourra compter sur le programme Achat qui redonne des marques Olymel, Lafleur et Flamingo pour aider chaque mois 25 500 personnes en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Encore cette année, Olymel entend remettre l’équivalent de 1,5 million de dollars aux BAQ, soit plus de sept millions de portions de charcuterie, de porc et de volaille. Plus de 1500 heures de bénévolat seront également effectuées par les employés d’Olymel.

«Chaque mois, nous aidons 25 500 personnes, dont 8045 enfants, que ce soit un panier de provisions, un repas ou une collation. Olymel et ses grandes marques, par l’entremise de leur programme Achat qui redonne, contribuent à nourrir nos familles dans le besoin et ce, tout au long de l’année», commente Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec.

Concours littéraire Lise-Durand

trois-rivières — Visant les personnes allophones, le SANA Trois-Rivières vient de lancer la troisième édition du concours littéraire Lise-Durand. Et pour le rendre plus accessible, une catégorie Effort littéraire a été ajoutée. Une dizaine de bénéficiaires du SANA seront sélectionnés pour y participer.

Au terme du concours le 29 mars prochain, des bourses en argent totalisant 1150 dollars seront remises aux gagnants des deux catégories. Les personnes désireuses de participer ont jusqu’au 6 mars à minuit pour faire parvenir leur texte sous le thème Fier au coeur de la francophonie à communication@sana3r.ca.