L’opération nettoyage de la conduite d’eau ne sera amorcée que lorsque toutes les résidences auront été débranchées. Ce qui repoussera de quelques semaines la mise en service du réseau d’égout.— photo sylvain mayer

Lac-à-la-Tortue: des citoyens branchés illégalement au réseau d’égout municipal

SHAWINIGAN — La Ville de Shawinigan a récemment constaté que plusieurs résidents du secteur Lac-à-la-Tortue ont effectué leur branchement final au nouveau réseau d’égout municipal alors que c’était strictement interdit.

De tous les branchements finaux réalisés au nouveau réseau d’égout, plusieurs auraient été faits de la mauvaise façon, causant ainsi l’infiltration de sable, de matières fécales et de plusieurs autres débris dans la conduite municipale. Le sable étant grandement dommageable pour un tel système, un nettoyage de grande envergure impliquant des coûts de plusieurs centaines de milliers de dollars sera nécessaire pour assurer la durabilité du système. De plus, un retard de quelques semaines sera à prévoir en ce qui a trait à la mise en service du réseau d’égout. 

L’opération nettoyage, quant à elle, ne sera amorcée que lorsque toutes les résidences auront été débranchées de la conduite. C’est une situation qui désole énormément le maire de Shawinigan, Michel Angers. 

«Je ne trouve pas drôle que tous les citoyens de Lac-à-la-Tortue soient dans l’obligation de payer des sommes astronomiques pour les quelques personnes qui sont allées à l’encontre de la règle que nous avions établie.» 


Le maire Michel Angers n'était guère d'humeur mardi soir lors de la séance du conseil lorsqu'il a été question du nouveau réseau d'assainissement des eaux à Lac-à-la-Tortue.

Pardon accordé aux fautifs qui se manifesteront

Après consultation entre les conseillers, la Ville a choisi de laisser une chance à ceux et celles qui auraient enfreint la loi. Ainsi, un délai d’une semaine sera alloué aux contrevenants pour leur permettre de se dénoncer, sans quoi, une amende pouvant atteindre 1000 $ leur sera imposée. Les citoyens n’ayant toujours pas donné signe de vie le 18 juillet prochain pourront également devoir assumer des frais supplémentaires en lien avec les opérations de nettoyage. Aucune amende ne sera imposée à ceux et celles qui choisiront de se livrer eux-mêmes à la Ville. 

«Nous préférons être indulgents envers les résidents qui se livreront à nous. Cependant, nous avons tous les moyens techniques requis pour identifier ceux qui garderont le silence et nous imposerons les bonnes pénalités à ceux qui en méritent», assure M. Angers. 

La Ville avait d’ailleurs donné la permission aux habitants du secteur de se connecter temporairement au réseau pour leur permettre de profiter des installations. Ce n’est que le branchement final qui a été interdit. 

«L’objectif était de connecter l’ensemble des 1200 résidences de façon permanente une fois l’ensemble des travaux terminés. En attendant, nous avions levé toute obligation de déclaration de travaux pour les citoyens de sorte qu’ils puissent se connecter de façon provisoire à la conduite municipale», explique le maire. Ceux qui ont tout de même procédé de la mauvaise façon au branchement permanent de leur résidence sont donc à la source du problème. 

Des citoyens en rogne

Par ailleurs, certains résidents de ce secteur qui n’ont rien à se reprocher se disent profondément en désaccord face à la situation qui les forcera à rembourser les coûts occasionnés. «Je trouve extrêmement injuste de devoir payer pour des gens qui ont fait fi d’un règlement clairement établi par la Ville. Nous n’avons rien fait de mal et nous voilà contraints de défrayer de notre poche plusieurs centaines de milliers de dollars», déplore le citoyen du Lac-à-la-Tortue, Roger Langevin. 

Les résidents mécontents auraient, pour leur part, souhaité que la municipalité pénalise directement les gens qui, contrairement à eux, n’ont pas respecté la consigne.

Les travaux plus surveillés

Les autorités municipales assurent qu’un représentant sera envoyé pour vérifier qu’aucun débris n’entre dans la conduite lors de la réalisation des travaux. Le branchement final sera fait uniquement lorsque la Ville en donnera l’autorisation. Une communication sera effectuée entre la municipalité et les résidents pour les informer des opérations qui devront avoir lieu dans les prochaines semaines.

Rappelons que les travaux sont en cours dans le secteur depuis maintenant deux ans et demi. Ceux-ci, évalués à 44 M$, comprennent l’implantation d’un tout nouveau réseau d’environ 25 kilomètres qui doit desservir 1200 résidences allant du secteur Lac-à-la-Tortue à Hérouxville. Si tout se déroule pour le mieux, le réseau sera mis en fonction l’automne prochain.