La démission du maire de Saint-Léonard-d’Aston, Jean-Guy Doucet, remonte au 10 août dernier.
La démission du maire de Saint-Léonard-d’Aston, Jean-Guy Doucet, remonte au 10 août dernier.

La zone rouge empêche l’élection partielle à la mairie de Saint-Léonard-d’Aston

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Saint-Léonard-d’Aston — Alors que la démission du maire de Saint-Léonard-d’Aston, Jean-Guy Doucet, remonte au 10 août dernier, la date de l’élection partielle visant à lui trouver un successeur n’a toujours pas été fixée en raison de l’alerte maximale liée à la COVID-19 qui prévaut dans cette région.

«Nous devions publier l’avis du scrutin le 14 octobre dernier. Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation nous a demandé de suspendre la procédure», explique la directrice générale, Galina Papantcheva.

C’est que dans le cas d’une municipalité dont le territoire est situé en zone rouge, aucun avis d’élection partielle ne peut être publié, selon un arrêté ministériel.