En août dernier, l’ex-député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, annonçait une importante contribution du gouvernement du Québec pour la réfection de la piscine du Collège Shawinigan. Le directeur général, Éric Milette et le maire, Michel Angers, participaient à cette annonce. Le conseil municipal vient d’annoncer une contribution de 500 000 $ au montage financier.

La Ville annonce une aide de 500 000 $

Shawinigan — Le conseil municipal a annoncé une importante participation dans le projet de réfection de la piscine du Collège Shawinigan. Lors de la dernière séance publique, les élus ont confirmé l’octroi d’une aide financière de 50 000 $ par année sur une période de dix ans, à compter de 2020.

Le libellé de la résolution ne fait pas mention de ce projet de réfection, mais indique, de façon plus générale, que la Ville de Shawinigan «désire soutenir le Collège dans l’atteinte de ses objectifs de recrutement». Le préambule note également l’impact de cette institution d’enseignement, ses 350 emplois et ses retombées économiques annuelles de 20 millions $.

Le 16 août 2018, l’ex-député Pierre Giguère avait annoncé que le gouvernement du Québec défraierait la moitié des coûts admissibles pour ce projet, évalué à 3,746 millions $. La subvention s’établit ainsi à 1,873 million $.

«Le Collège est en recherche de financement», commente le maire, Michel Angers. «Le gouvernement donne une moitié à la condition que le Collège trouve l’autre moitié. La Ville fait donc partie des partenaires.»

Il semble que le conseil municipal ne pouvait rencontrer la requête originale formulée par la direction du Collège Shawinigan.

«La demande, au début, était beaucoup trop élevée», indique M. Angers. «Nous l’avons passablement coupée, presque de moitié, et nous l’avons échelonnée sur les dix prochaines années. C’était notre capacité.»

Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, apprécie le soutien du conseil municipal.

«Cette aide était très importante», commente-t-il. «Nous avons eu des discussions sur différents montants, mais celui qui a été avancé par la Ville nous satisfait.»

«Ça fait partie de notre plan stratégique d’être un leader régional dans le développement des saines habitudes de vie», ajoute M. Milette. «Le fait que la Ville de Shawinigan ait accepté d’investir nous permet d’assumer notre rôle dans le développement sportif.»

Avec cette participation de la Ville, la part du Collège Shawinigan pour ces travaux passe ainsi de 1,8 à 1,3 million $. «C’est un montant important, mais nous sommes en mesure de le financer pour les prochaines années», assure M. Milette. «Nous sommes toujours à la recherche de partenaires.»

Le directeur général précise que l’aide financière de la Ville ne sera pas utilisée dans le cadre du budget d’exploitation de la piscine, mais bien pour les travaux de réfection.

«Le Collège assume pratiquement 100 % des coûts de fonctionnement», souligne-t-il. «Une petite partie est financée par les frais d’inscription aux activités aquatiques.»

Fermeture

Les travaux doivent s’amorcer à l’été 2020. Il s’agit d’une réfection complète, autant au bassin qu’aux installations sanitaires. M. Milette prévoit même une fermeture de la piscine aux sessions d’automne 2020 et d’hiver 2021. Il s’agit de travaux beaucoup plus importants que ceux qui avaient été réalisés avant la présentation des finales estivales des Jeux du Québec en 2012, où les manoeuvres avaient été concentrées au drain de fond du bassin et à la céramique, pour colmater les fuites d’eau.

Cette piscine a été construite en 1974. Près de 1300 utilisateurs la fréquentent régulièrement. La très grande majorité d’entre eux viennent de la communauté.

«Environ 10 % sont des utilisateurs du collège», indique le directeur général. Alain Huard, directeur aux affaires étudiantes et aux communications, précise que les travaux en cours à la piscine du Centre de l’activité physique et sportive de l’Université du Québec à Trois-Rivières ont entraîné un certain déplacement d’adeptes vers Shawinigan, ce qui a essentiellement permis de compléter des groupes.

Par ailleurs, l’administration municipale négocie avec la Fondation du Collège Shawinigan pour une nouvelle entente de financement à long terme. La précédente, qui couvrait cinq ans de 2013 à 2017, prévoyait le versement de 20 000 $ par année, pour un total de 100 000 $.

«L’entente avec la fondation est distincte», explique M. Milette. «Il y a des discussions actuellement entre la fondation et la Ville pour un renouvellement. Ce soutien est très important. Il permet à la fondation de financer des activités étudiantes, comme des voyages de coopération internationale ou des programmes de réussite scolaire pour les garçons, par exemple en soutenant notre équipe de football ou d’autres activités sportives.»