Mario Lebel est le président du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice.

La Tuque: place au Festival de chasse

LA TUQUE — Les orignaux en bois, qui envahissent les façades des commerces de La Tuque depuis déjà plusieurs jours, annoncent l’arrivée du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice. Il y a de la fébrilité dans l’air. Des dizaines de bénévoles se dévouent avec le comité organisateur afin de tout mettre en place sous la tente du chasseur avant l’arrivée des festivaliers. Le coup d’envoi de la 46e édition sera donné dimanche.

«Depuis que le chapiteau est arrivé, c’est vraiment du concret. C’est notre examen qui commence. Ça fait 11 mois qu’on se prépare et là, on va voir si on va passer le test. On est confiant!», a lancé d’entrée de jeu le président du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice, Mario Lebel.

Du 21 au 27 octobre, il y aura du mouvement sous la tente. Dimanche, ce sera la traditionnelle messe suivie d’un dîner pour les aînés. Un hommage à Oscar Thiffeault aura lieu en après-midi. Les incontournables déjeuners des placoteux auront lieu de lundi au vendredi.

Les festivaliers auront une pause d’activité lundi soir, mais elle sera de courte durée. Mardi, ce sera le populaire Salon des vins.

«C’est une activité très populaire. On a eu droit à des changements à la SAQ, il a fallu s’ajuster à un mois de l’événement. On a dû abandonner le salon prestige, mais on n’a rien négligé pour la soirée. On ne voulait rien faire à moitié. Il va y avoir une bonne dizaine de représentants et quatre microbrasseries. Ce sera un beau salon», a lancé Mario Lebel.

Mercredi, le 24 octobre, ce sera un grand bingo avec 10 000 $ en prix. Il s’agit d’un partenariat entre le Festival de chasse et la Corporation de développement communautaire (CDC). «C’est une nouvelle activité. On est excité, mais un peu stressé. On veut que tout se passe bien au niveau de la logistique et on attend beaucoup de monde. Il faut dire que les profits vont directement à la communauté», insiste-t-il.

Jeudi, 25 octobre, ce sera le traditionnel souper des forestiers. En soirée, les festivaliers pourront faire la fête au son du LBA Band et du groupe Lendemain de veille.

«L’an passé, ils ont servi 850 steaks en moins d’une heure», a noté le président du Festival.

Les propriétaires de la Pécheresse, Michaël Martineau et Marc André Ayotte, sont fiers de la nouvelle étiquette de la «Windigo».

Les adeptes de la chasse sont attendus en grand nombre à la soirée des chasseurs le vendredi 26 octobre. Le lendemain, en matinée, les tout-petits seront privilégiés lors du déjeuner familial qui sera suivi d’un spectacle pour enfants. En après-midi, ce sera le concours de mesures de panaches au centre-ville en plus de nombreuses activités. Le Festival prendra fin au son du duo The Signing Pianos et de Nelson Voyer et son band.

Une bière avec du panache 100% latuquoise.

La microbrasserie La Pécheresse, qui s’est récemment illustrée sur la scène internationale, va également faire rayonner le Festival de chasse. Celle-ci a dévoilé un peu plus tôt cette semaine le nouveau visage de la «Windigo» à l’effigie de l’événement.

«C’est un événement qui, pour nous, mérite d’être connu à la grandeur du Québec. Si on peut par notre véhicule, c’est-à-dire la bière, amener d’autre monde à venir fêter la chasse, c’est super», a lancé le copropriétaire Marc-André Ayotte.

«On aime ce qui se passe à La Tuque et on essaie de le promouvoir au maximum. […] On a choisi la Windigo parce que c’est une bière plus accessible pour rejoindre le maximum de gens, une bière d’automne, une bière chaleureuse…», a ajouté son partenaire d’affaires, Michaël Martineau.

Les deux hommes d’affaires latuquois sont extrêmement fiers du résultat qu’ils ont présenté, mais sont également très heureux de pouvoir amener une touche artistique à l’événement.

«C’est le fun de faire ressortir l’art à travers la chasse», insiste Marc-André Ayotte.

La nouvelle étiquette est l’œuvre de Jean-François Alarie, un artiste d’origine latuquoise qui se démarque dans la province et même à l’international. Des toiles de l’artiste sont d’ailleurs exposées et vendues dans le pub de la microbrasserie.

La bière sera vendue un peu partout au Québec et pendant l’événement. La bouteille avec son étiquette du Festival ne sera que de passage…

Les orignaux en bois sont nombreux à La Tuque en cette période de Festival de chasse.

«Ce sera pour l’automne. On pense que l’an prochain l’étiquette sera de retour de septembre à décembre environ», a conclu Michaël Martineau.